Forme

Vélo de montagne: pas si fou que ça!

Vélo de montagne: pas si fou que ça!

Shutterstock Auteur : Coup de Pouce Crédits : Shutterstock

Forme

Vélo de montagne: pas si fou que ça!

Un sport extrême, le vélo de montagne? Plus maintenant! Avec le développement fulgurant que connaît le sport au Québec, il existe maintenant des réseaux comprenant des pistes pour tous les niveaux.

Chantal Ladouceur, 37 ans, est la preuve vivante qu'il n'est pas nécessaire de se transformer en kamikaze pour apprécier ce sport. Cette mère de famille a décidé, il y a deux ans, de goûter au vélo hors route. Elle a découvert un sport... zen! «C'est beaucoup moins stressant que le vélo de route, car dans la forêt, il n'y a pas de voitures qui te frôlent à 100 km/h», confie cette résidante des Laurentides.

Désormais, elle alterne ses sorties entre le vélo de route et le vélo de montagne. Ce qu'elle apprécie du second, c'est le contact direct avec la nature, la fraîcheur de la forêt en période de canicule, l'atmosphère amicale sur les sentiers et la quête de dépassement de soi. «Je prends tous les obstacles comme des défis à surmonter. Ça me donne de la confiance.» Seul bémol du vélo hors route selon l'architecte paysagiste: les moustiques!

Josée Fontaine, mère d'un fils de 11 ans et résidante de Bromont, pratique quant à elle le vélo de montagne depuis près de 20 ans. Elle aussi se sent davantage en sécurité dans la forêt que sur la route. «En vélo de montagne, on contrôle nos risques. Si une pente est trop abrupte, on ralentit ou on descend de notre monture».

La pratique: où et comment?

En l'espace de deux décennies, le vélo tout-terrain a bien changé. Dans les débuts, les pistes, aménagées par des mordus, ne s'adressaient qu'aux experts. «Les débutants avaient de la difficulté à trouver des pistes à leur niveau», raconte Francis Tétrault, chargé de projets vélo de montagne à Vélo Québec. Toutefois, les destinations vélo hors route ont vite compris qu'il fallait changer les choses. Aujourd'hui, les principaux centres, comme le Mont Rigaud, dans la région de Montréal, ou le Mont-Sainte-Anne, dans la région de Québec, proposent plusieurs circuits pour débutants.

Où aller? Pour connaître les destinations vélo de montagne, on consulte le répertoire des sentiers sur le site de Vélo Québec. On y recense près de 2 500 km de pistes dans 103 lieux. Cet outil fournit les cartes des destinations et les services que l'on trouve à proximité. On visite le site web de l'endroit pour savoir si on y loue des vélos.

Pour s'initier en bonne compagnie, on s'informe auprès des clubs cyclistes de sa région pour voir s'ils acceptent les néophytes. «Plusieurs clubs accueillent de nouveaux membres à bras ouverts», affirme M. Tétrault. Certains organisent même des sorties de filles. On trouve un répertoire des clubs de vélo de montagne sur le site de la Fédération québécoise des sports cyclistes.

Commentaires
Partage X
Forme

Vélo de montagne: pas si fou que ça!

Se connecter

S'inscrire