Forme

Trampoline à la maison: un jeu dangereux

Trampoline à la maison: un jeu dangereux

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Forme

Trampoline à la maison: un jeu dangereux

Se propulser dans les airs sur un trampoline pour dévier la gravité procure une sensation de liberté aux jeunes comme aux adultes. C'est le retour à la terre qui peut parfois s'avérer brutal et dangereux.

Blessures à la hausse

Faut-il que tous les plaisirs soient coupables et qu'ils s'accompagnent toujours d'un châtiment? Les blessures liées au trampoline sont à la hauteur du plaisir qu'il procure, et sont à la hausse en pédiatrie. Selon les données du Système canadien hospitalier d'information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT), le nombre de blessures liées au trampoline récréatif a presque quadruplé entre 1990 et 1998, et 80% des blessures surviendraient chez les 5 à 14 ans. Des données récentes du SCHIRPT de 1990 à 2003 montraient que la moitié des patients se sont blessés sur le trampoline et que 14% d'entre eux se sont blessés alors qu'ils étaient plusieurs à partager le trampoline.

Fractures à la clavicule, aux bras, aux jambes, qui surviennent en retombant sur le cou, en heurtant d'autres sauteurs ou le support métallique du trampoline: des enfants en restent paralysés des quatre membres; d'autres en meurent.

Les parents sont-ils conscients du danger que courent leurs petits en sautant à tue-tête sur le trampoline?

Il n'existe aucune réglementation sur les trampolines au Canada. Il s'en vend pourtant dans toutes les catégories, dans tous les formats: on a l'embarras du choix pour se casser le cou!
 

Des recommandations de Santé Canada

À défaut de réglementation, Santé Canada a émis certaines recommandations pour l'utilisation des trampolines récréatifs:

- Les enfants ne devraient utiliser le trampoline que sous la surveillance d'un adulte.

- Il ne devrait jamais y avoir plus d'un seul utilisateur à la fois sur le trampoline.

- Empêcher l'utilisation du trampoline pour les enfants de moins de six ans.

- Ne pas installer d'échelle pour accéder au trampoline parce que cela permet aux jeunes enfants d'y avoir accès sans supervision.

- N'essayez pas de faire des sauts périlleux sur le trampoline parce qu'une chute sur le cou ou la tête pourrait entraîner une paralysie.

- Ne sautez jamais sur un trampoline à partir d'un endroit plus élevé.

- N'utilisez jamais le trampoline comme tremplin pour atteindre d'autres objets.

Même en respectant à la lettre ces recommandations, il y a toujours du danger à sauter sur un trampoline. Il ne suffit pas seulement d'être vigilant quant au risque de chutes, mais d'avoir également l'entraînement nécessaire pour pratiquer ce sport. Je dis bien ce sport! En effet, les dangers liés à l'utilisation du trampoline excluent son usage comme un jeu pour enfants.

Des recommandations de la Société canadienne de pédiatrie

C'est pourquoi la Société canadienne de pédiatrie (SCP) recommande que les parents n'achètent pas de trampoline pour leur usage à la maison et que les enfants n'utilisent pas les trampolines pour jouer.

La SCP recommande également de ne pas inclure les trampolines dans le matériel de jeu et de ne pas intégrer les trampolines aux terrains de jeux extérieurs.

Prix de consolation: on peut toujours pratiquer le trampoline sous supervision à l'école, au cégep, au club sportif. Sinon, on se contente d'acheter des billets pour le Cirque du Soleil. «Attention, ti-gars, tu vas tomber si j'suis pas là. Le plaisir de l'un, c'est de voir l'autre se casser le cou» (Félix Leclerc).

Le trampoline et son origine

Bondir et rebondir, en cherchant chaque fois à s'approcher un peu plus du soleil, comme Icare. Loin des forêts d'hévéa et historiquement dépourvus de caoutchouc, même les Inuits ne se privaient pas du plaisir de sauter sur une membrane élastique. Avec une peau de morse ou de phoque, ils s'amusent eux aussi à s'envoyer en l'air.

Le mot «trampoline» trouve son origine dans l'histoire du cirque: ce sont des trapézistes italiens, les Due Trampoline, qui, après avoir donné des palpitations à la foule avec leurs périlleuses voltiges aériennes, continuaient à l'émerveiller avec les galipettes qu'ils offraient en bonus en rebondissant sur leur filet de protection, à la fin de leurs routines.

C'est au début des années 30 que l'Américain George Nissen, professeur d'éducation physique, a eu l'idée de tendre le filet de trapéziste sur un cadre métallique. Avec son associé Larri Griswold, il a produit des trampolines à but pédagogique, fournissant universités et écoles. Durant la Seconde guerre mondiale, le trampoline a servi d'outil d'entraînement aux pilotes d'avions de chasse et un peu plus tard aux astronautes américains.

En 1964, la première fédération internationale de trampoline est créée; dans la même année s'est déroulé le premier championnat du monde de trampoline.

Rapidement, la griserie du trampoline n'est plus réservée aux seuls acrobates, pilotes ou astronautes. Depuis 1950, l'utilisation récréative du trampoline n'a fait qu'augmenter, atteignant de nos jours 500 000 unités par année aux États-Unis.

Le saviez-vous?

Les blessures liées au trampoline sont à la hausse: fractures à la clavicule, aux bras, aux jambes, des enfants en restent même paralysés des quatre membres et d'autres en meurent. Êtes-vous conscient du danger que courent vos enfants en sautant sur le trampoline?

Lire aussi: Accidents évitables: les pièges du domicile

Sources
Document de principes: L'utilisation des trampolines à la maison et au terrain de jeux: Paediatrics & Child Health 2007;12(6) 507-511.
Santé Canada. Votre santé et vous: Sécurité du trampoline

Commentaires

Partage X
Forme

Trampoline à la maison: un jeu dangereux

Se connecter

S'inscrire