Forme
24 oct. 2008

Ski de fond: leçon de fartage

Par Jean Chartrand , journaliste

� iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : � iStockphoto.com

Forme
24 oct. 2008

Ski de fond: leçon de fartage

Par Jean Chartrand , journaliste

Vous enfilez votre équipement de ski de fond tout neuf. Pourtant, quelques minutes plus tard, vous faites du surplace! Petite leçon de fartage.

Quoi de plus satisfaisant, que de réussir une montée? Quoi de plus exaltant, après avoir déployé tant d'efforts, que de sentir le vent siffler au cours d'une descente qui n'en finit plus? Alors, qu'est-ce qui vous empêche d'en profiter? Le fart. L'art, ici, c'est le fart. Dans la grande majorité des cas, c'est le fartage qui est la principale source des désagréments en ski de fond.

Il existe presque autant de méthodes de fartage que de skieurs. Chacun a en effet sa philosophie, sa recette secrète, sa méthode infaillible, mais quelques règles de base suffisent pour apprécier le sport à sa juste valeur.

Fart de retenue et fart de glisse

En matière de fartage, tout dépend du mariage entre la neige et deux alliés du skieur: le fart de retenue et le fart de glisse.

Le fart de retenue: il permet de pousser et d'avancer. Il faut que le plus grand nombre de flocons de neige possible s'accrochent dans la zone de fartage, un espace du ski préalablement déterminé par un test de cambrure. Il s'agit d'un phénomène purement mécanique. Ce qu'il faut retenir, c'est que le fartage doit être lisse et mince, quelle que soit la température extérieure et quel que soit le fart choisi.

Le fart de glisse: appliqué à l'avant comme à l'arrière du ski, il empêche quant à lui la succion exercée par la mince pellicule d'eau qui se crée entre la semelle du ski et la surface de la neige. Il doit être très lisse, pour rester efficace longtemps.

Un mètre gagné à chaque foulée signifie d'importantes économies d'énergie. Voici donc les techniques de base à maîtriser pour bien préparer ses skis, avant de prendre les pistes d'assaut.

Les étapes du fartage

Étape 1: préparer la base des skis

a) Enlevez le plus gros de la vieille cire avec un petit grattoir de plastique.

b) Appliquez un peu de «défarteur» et laissez-le agir quelques secondes.

c) Essuyez le tout avec du papier FibreleneMD, un vieux chiffon ou un essuie- tout.

Étape 2: appliquer le fart de retenue

a)      Choisissez le fart correspondant à la température extérieure.

b)      Appliquez une mince couche du fart choisi de chaque côté de la rainure centrale du ski, comme si vous crayonniez la cire avec la poussette. Inutile d'appuyer pour en mettre plus épais, cela ne servirait à rien.

c)      Avec le liège synthétique (plus efficace que le liège naturel), frottez le fart pour obtenir une surface parfaitement lisse, sur toute la zone de fartage.

d)    Effectuez les opérations b et c trois fois. Vous êtes maintenant prêt à entreprendre une randonnée de 15 kilomètres. Et le fartage ne vous a pris que quelques minutes!

Étape 3: appliquer le fart de glisse

a)    Utilisez le fart de glisse avant chaque sortie. Il se met à froid, à l'aide d'un applicateur muni d'une éponge à l'extrémité supérieure.

b)    Appliquez une petite quantité de fart à la fois, de la spatule du ski jusqu'au début de la zone de fartage puis, de l'arrière de la fixation jusqu'au talon.

c)    Lissez le fart avec les mains et laissez-le sécher quelques minutes. C'est le  moment de sortir les skis à l'extérieur pour que la semelle et le fart prennent la température ambiante.

d)    Si vous choisissez d'appliquer le fart à chaud avec un fer, assurez-vous de ne pas en faire fondre trop à la fois sur la base. Ne laissez pas le fer au même endroit plus d'une seconde ou deux, et prenez bien soin d'enlever tout l'excédent de cire avec un grattoir rigide en plexiglas. N'oubliez pas: le fini doit être le plus lisse et le plus mince possible.

Le fartage, une question de climat

Le fartage n'est pas qu'une question de méthode, mais aussi de conditions climatiques. Ces conseils supplémentaires feront paraître encore plus intelligent le fart sur vos skis.

Vivez les plaisirs de la poudreuse

Si vous skiez immédiatement après une bonne chute de neige fraîche et froide, vous devez allonger l'espace recouvert par le fart de retenue vers l'avant de quelques centimètres, pour augmenter la surface de contact avec la «neige folle». N'oubliez pas que plus il y a de cristaux de neige qui «épousent» le fart de retenue, plus ce dernier est efficace.

Surmontez les aléas de la surface granuleuse

Surface granuleuse ou gelée? Neige mouillée? Appelez le klister à la rescousse. Certains skieurs boudent ce produit sous prétexte qu'il est difficile à appliquer et à retirer. Il s'agit simplement de savoir l'utiliser pour pouvoir profiter de diverses conditions d'enneigement.

  • Comment appliquer le klister:

Ouvrez le goulot du tube de klister et faites-le chauffer à l'aide d'une chandelle ou d'un briquet. Devenu ainsi plus liquide, le klister s'étendra plus facilement de chaque côté de la rainure. Vous n'aurez qu'à l'étendre en couche mince avec un petit grattoir de plastique souple.

  • Comment retirer le klister:

À la fin de la randonnée, laissez reposer la base de vos skis dans la neige pendant une dizaine de minutes. Le klister figera et vous pourrez facilement enlever le plus gros avec le grattoir, puis terminer le travail avec une petite quantité de «défarteur».

Glissez et... répétez!

Pour apprécier le ski de fond, il faut constamment s'adapter et préparer son matériel en fonction de la température ambiante. Se mettre au diapason de Dame Nature n'est pas toujours évident, mais cela s'apprend très bien avec le temps.

Le fart à chaud

D'une utilisation à l'autre, vous constaterez peut-être que la base de vos skis commence à s'assécher. Il est sans doute temps de refaire le fart à chaud, sur toute la surface des skis. Pas envie de vous y attaquer? Confiez le travail à une boutique spécialisée. C'est simple et peu coûteux.

Le résultat d'un bon fartage se fait sentir instantanément, au moment de la poussée. Vous pourrez parcourir de plus grandes distances, sans faire plus d'efforts qu'avant, et même oser des trajets plus longs de même que des niveaux de difficulté supérieurs. Alors, sachez farter.

  

Lire aussi: La Traversée de la Gaspésie en ski de fond: récit d'une aventure

Sources

Chartrand, J., Comment farter vos skis de fond, Collection Grandeur Nature, Les Productions Diva inc., cassette vidéo

 

Comment faire. Corcoran, M., Fartage de ski de fond, Éditions Guy Saint-Jean, (épuisé). Chartrand, J.,

 

Le fartage, Servicevie.com 2003.

 

Partage X
Forme

Ski de fond: leçon de fartage