Forme

Le squash, un sport d'intensité anti-stress!

� iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : � iStockphoto.com

Forme

Le squash, un sport d'intensité anti-stress!

Réputé pour combattre le stress, le squash est un sport d’intensité qui permet de décompresser et de se changer les idées. Incursion entre quatre murs.

Les origines du squash remonteraient à 1920. Deux histoires nous sont parvenues. En Angleterre, deux élèves attendent pour jouer au rackets (l'ancêtre du tennis), dans une cour confinée. L'un d'eux a une balle en caoutchouc, qu'il fait rebondir sur le sol puis sur la porte du court, avec sa raquette. Son copain se joint au jeu et ils s'inventent des règles... Une seconde version de l'histoire officielle des origines du squash met en scène deux «pensionnaires» d'une prison de Londres. Ils auraient confectionné des balles et des raquettes pour jouer à se renvoyer la balle directement ou par ricochets sur le mur de la cellule!

Échanger des cris

Sur un court rectangulaire fermé sur les quatre côtés, deux joueurs envoient alternativement la balle contre le mur frontal. Sur ce mur, il y a une plaque de métal généralement haute de 48 cm. Comme seul le serveur peut marquer des points, il en obtient un si son adversaire ne parvient pas à envoyer la balle sur le mur frontal, en haut de la plaque, avant qu'elle n'ait fait deux rebonds au sol. La balle peut toucher d'autres murs avant d'atteindre le frontal. Le receveur qui gagne un échange devient serveur à son tour.

Une partie est gagnée au meilleur de trois ou de cinq jeux. Chaque jeu s'effectue en neuf points, mais si une égalité survient à 8-8, le receveur peut demander que l'on termine en neuf ou en dix points.

Quand un joueur s'écrit: «let!», il propose que l'échange soit arrêté puis rejoué. Le «let» est demandé quand un joueur risque de heurter son adversaire avec la balle ou sa raquette, ou que ce dernier le gêne dans ses mouvements ou sa vue directe sur la balle. L'arbitre décidera s'il accorde le «let» ou non, ou si ce sera plutôt un «stroke» (accorder le gain de l'échange au joueur gêné). En l'absence d'arbitre, les adversaires doivent trancher entre eux. La diplomatie est de mise!

Intensité graduelle

Les parties entre débutants devraient être peu intenses au début. Elles prennent du rythme au fil des progrès. Toutefois, comme le squash est exigeant, notamment sur le plan cardiovasculaire, un bilan de santé initial s'imposera pour certaines personnes. Aussi, une période de réchauffement est nécessaire avant le jeu.

Le squash comporte peu de risques de blessures. De fait, il est rare qu'un joueur soit frappé par une balle sur sa trajectoire directe de lancée. De plus, les adeptes réussissent, avec la pratique, à développer un sixième sens qui leur permet d'avoir toujours conscience de la position de l'adversaire. Et s'ils n'exercent pas ce sens, la sévère réglementation du squash y veillera pour eux!

Le secret est d'apprendre avec un moniteur. Au Québec, les clubs membres de Squash Québec offrent des cours d'initiation. À travers ces clubs, le débutant est initié aux règles de l'art et obtient des conseils à propos des équipements. Il peut jouer contre des adversaires de son calibre et on lui suggère des tournois à son niveau. Pas de club dans votre région? Téléphonez à Squash Québec et vérifiez aussi auprès d'un centre sportif ou de votre municipalité.

Raquette, balle et espadrilles

Pour la raquette, visez le juste milieu! Choisissez une raquette de qualité moyenne. Réservez l'achat d'une raquette haut de gamme pour le moment où vous serez vraiment accro. Évitez la raquette bas de gamme, souvent trop lourde et mal équilibrée.

La balle marquée d'un point bleu (ou entièrement bleue) a plus de rebonds que la balle marquée d'un ou de deux points jaunes. Celle qui a du bleu est idéale pour les débutants et les juniors.

Optez pour des espadrilles de sports intérieurs. Elles offrent une meilleure adhérence que les chaussures multisports et soutiennent bien le pied dans les mouvements latéraux.

Pour éviter une blessure à vos yeux

Les blessures aux yeux sont rares, mais sévères. Bien qu'elles ne soient pas obligatoires, il est préférable de jouer avec des lunettes de protection. Une paire de lunettes pour sports de raquettes fait l'affaire. Si vous portez des verres correcteurs, vérifiez si votre opticien peut concevoir une paire de lunettes de protection adaptée à votre vision.

Là-dessus: «let»!

Source

Squash Québec

Commentaires
Partage X
Forme

Le squash, un sport d'intensité anti-stress!

Se connecter

S'inscrire