Forme

La voile croisière pour prendre le large!

La voile croisière pour prendre le large!

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Forme

La voile croisière pour prendre le large!

Faute de larguer les amarres à l’assaut des marées, découvrez les délices de la voile croisière, une façon de prendre le large sans être expert.

L'aventure vous fascine. La voile vous inspire, mais vous n'avez pas les connaissances, ou la témérité, d'un marin en solitaire? Rien ne vous empêche de lever l'ancre!

Il existe en effet des forfaitistes qui mettent des bateaux à la disposition des amateurs. Vous pouvez aussi naviguer avec un capitaine expérimenté, parfois même en compagnie du propriétaire lui-même qui vous accueille et vous guide. Si vous souhaitez parfaire vos connaissances, ces spécialistes pourront même vous former selon les normes de Voile Québec, la fédération provinciale qui les encadre. Ainsi, au bout de quelque temps, vous pourrez louer seul un voilier pour deux ou sept jours, selon le temps dont vous disposez.

Sur le lac Champlain, si vous débutez, ou sur le fleuve Saint-Laurent, si la houle ne vous fait pas peur, vous pourrez étancher votre soif de dépaysement des années durant. De marina en marina ou dans des mouillages discrets, vous vivrez la passion qui anime les adeptes de voile croisière. Et si vous trouvez la saison de navigation trop courte, mettez le cap sur le Sud. Les Antilles offrent elles aussi d'extraordinaires programmes de location, avec ou sans capitaine.

Le sac du matelot

Pour parer à toute éventualité:

  • Apportez votre sac de couchage et un coussin qui vous servira d'oreiller. Les cabines de ces bateaux sont confortables, mais on n'y fournit pas la literie.
  • Emportez aussi des serviettes de bain et du savon, biodégradable bien entendu.
  • T-shirts, shorts et maillots de bain sont de mise. Dans un bateau de 40 pieds, comportant trois cabines fermées, le rangement est minimal. N'apportez donc que trois exemplaires de chaque vêtement. Pour les soirées fraîches, un pantalon en SupplexMD ou en laine polaire mince est indispensable, de même qu'un coupe-vent et une veste polaire. Oubliez le coton, qui conserve trop l'humidité.
  • Côté chaussures, il vous faut des souliers de sport et des sandales. Ne vous étonnez pas si le capitaine vous demande de les nettoyer. Le pont est blanc et les semelles noires de certaines espadrilles laissent de vilaines traces. Même si la tentation de marcher pieds nus est forte, portez des chaussures en tout temps. Sinon, vous risquez de glisser sur le pont mouillé ou de vous cogner sur une pièce d'accastillage. Une seule paire de chaussettes chaudes est nécessaire, pour les soirées fraîches.
  • En cas de pluie, pas besoin d'un ciré technique si votre coupe-vent est de bonne qualité. Prévoyez cependant un sur-pantalon imperméable, juste au cas. Une casquette ou un chapeau, qui vous protégera aussi des ardeurs du soleil, complétera l'ensemble.
On mange quoi sur un voilier?
  • En croisière, vous devez apporter votre nourriture. N'oubliez pas qu'il vous faut aussi nourrir le capitaine.
  • Faites congeler des sauces à spaghettis. Elles serviront par la même occasion de refroidisseurs pour la glacière.
  • Comme la glacière intégrée au bateau est de taille réduite, apportez une glacière de camping qui contiendra l'eau et les boissons gazeuses.
  • Achetez la glace en cubes ou en bloc à la marina.
  • Laissez votre batterie de cuisine à la maison. Tous les bateaux de location en ont une.
  • Essuie-tout, mouchoirs, papier hygiénique sont à votre charge.
  • Comme pour toute activité de plein air, faites des réserves d'eau.
Combien ça coûte?

Au Québec, un week-end en voilier de location pour quatre coûte environ 165 $ par personne, ce qui inclut les services du capitaine. Pas si mal pour vivre toutes voiles dehors.

Voile, soleil et mal de mer
  • Contrez les UV: pour vous protéger du soleil et du vent, portez des verres solaires - idéalement polarisés - et de la crème solaire (facteur 30 minimum). Ne délaissez pas votre chapeau et, au besoin, utilisez un baume à lèvres à base de zinc.
  • Évitez le mal de mer: gardez votre calme et faites confiance au capitaine. Le bateau ne peut pas chavirer même si la gîte est prononcée. Ayez toujours l'estomac plein. Pour cela, les fameux «biscuits soda» sont très efficaces. Avant tout, restez sur le pont. Si vous participez de plus aux manoeuvres, vous concentrerez votre attention sur autre chose et vous en oublierez votre malaise. Si vous décidez de prendre un médicament, attendez-vous à ressentir de la somnolence. Mais qu'est-ce qui vous empêche, après tout, de vous abandonner à une petite sieste? Le bateau n'est-il pas entre bonnes mains?
La voile croisière pour oublier le temps

Avis aux grands stressés: en voile croisière, l'évasion est complète. On perd la notion du temps. On se laisse bercer par le rythme marin. On coule des heures de pur bonheur.

Sources

Chartrand J., La voile croisière, Servicevie.com 2003.

 

Fédération de la voile du Québec


Magazine L'Escale Nautique, Éditions Maritimes


Navtours, agence de location avec ou sans capitaine

 

Centre marin des Blanchons, location et stages pratiques

 

Institut maritime du Québec,  formation en navigation

 

Commentaires

Partage X
Forme

La voile croisière pour prendre le large!

Se connecter

S'inscrire