Forme

La randonnée pédestre une activité des plus accessible

La randonnée pédestre une activité des plus accessible

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Forme

La randonnée pédestre une activité des plus accessible

Des circuits de quelques heures à ceux de quelques jours, les sentiers de randonnée pédestre en offrent pour tous les goûts, faisant de la marche en forêt une activité des plus accessible.

Le premier mot qui vient pour qualifier les réseaux de sentiers de marche, c'est l'accessibilité. Que l'on soit en ville ou à la montagne, on peut avoir accès à des sentiers aménagés, balisés selon des normes sécuritaires et permettant souvent de combiner randonnée et observation de la nature. On pense notamment aux Parcs Nature de la Communauté urbaine de Montréal, que l'on peut atteindre en autobus et en métro.

Les parcs et les réserves fauniques du Québec ont développé des circuits de quelques heures ou même de quelques jours, de refuge en refuge. Des points d'observation sont en général disposés un peu partout sur les sentiers pour les enthousiastes de la photo ou de la contemplation. Même les plus grandes stations de ski, comme Mont-Sainte-Anne, Mont-Tremblant et Sutton, pour n'en nommer que quelques-unes, ont su s'adapter à la demande de la clientèle, avec des circuits de marche aussi intéressants qu'exigeants physiquement.

Circuit panquébécois et sorties

Les grands randonneurs suivent avec attention les travaux de la Fédération de la marche, qui est en passe de relier tout le Québec, d'est en ouest. Des centaines de bénévoles nettoient, aménagent et ouvrent chaque année des kilomètres de sentiers nouveaux ou précédemment abandonnés. De plus, la célèbre Appalachian Trail est maintenant reliée au Sentier national du Québec.

Les clubs de marche, encadrés par la Fédération, organisent aussi régulièrement des sorties pour tous les niveaux. Des moniteurs ou guides sont alors sur place pour encadrer les groupes, assurant sécurité et information. Il suffit d'entrer dans une boutique spécialisée de plein air pour constater l'espace que l'on consacre à la marche. Pour les chaussures, par exemple. Et que dire de l'engouement pour la randonnée dans tous les festivals de couleur de nos automnes? On y amène même les tout-petits dans des poussettes spécialisées pour les sentiers.

Le choix des chaussures de marche

Première catégorie: pour la randonnée légère sur des sentiers aménagés et entretenus, sans charge sur le dos, sauf le sac de taille ou le sac de jour. La chaussure basse, dont le contour arrière est plus bas que la cheville, convient très bien. Question prix, plus vous payez cher, plus vous aurez de la qualité.

Deuxième catégorie: pour le randonneur qui se promène avec une charge moyenne, soit un sac de jour bien rempli ou de quoi passer la nuit en refuge, par exemple. La chaussure idéale est celle dont la hauteur couvre la cheville. Elle coûte un peu plus cher, mais convient au plus grand nombre de situations que rencontre le randonneur qui fait de la randonnée son activité principale de l'été.

Troisième catégorie: pour le randonneur qui transporte tout son matériel en autonomie complète dans des régions et des sentiers difficiles et peu ou pas entretenus. La chaussure haute est de rigueur pour lui offrir support et confort sur de plus longues périodes. Il devra cependant s'attendre à payer presque deux fois plus que pour une chaussure de deuxième catégorie, que la chaussure soit en cuir naturel ou synthétique.

Autres équipements de marche

Côté économie d'énergie, il est intéressant de considérer l'achat de bâtons de marche. On parle bien ici d'une paire de bâtons. Un seul bâton, bien que souvent très beau, n'aidera pas. Il était traditionnellement utilisé par les bergers, non pour la marche, mais pour rassembler les bêtes et éventuellement se défendre des prédateurs.

L'être humain est bilatéral. Il bouge donc les deux bras en synchronisme avec les jambes, d'où la nécessité d'avoir deux bâtons pour conserver un bon rythme naturel lors de la marche. L'autre avantage non négligeable, c'est l'économie d'énergie durant les montées et l'économie de fatigue au niveau des genoux dans les descentes. Faites-en l'essai, c'est spectaculaire, surtout dans les sentiers plus accidentés. Les bâtons peuvent aussi servir pour les sorties en raquette.

Trucs à retenir

Voici quelques trucs pour protéger et entretenir ses chaussures, :

  • Nettoyez-les avec un savon doux et une brosse tout usage. Faites-le à l'eau froide de préférence.
  • Pour les faire sécher, retirez la fausse semelle et laissez-les sécher à la température de la pièce. Ne jamais les faire sécher à l'aide d'une source extérieure de chaleur, vous risqueriez d'abîmer les adhésifs qui ont servi à coller les différentes épaisseurs ensemble.
  • Une fois sèches, recouvrez-les d'un enduit protecteur à base de silicone, que vous trouverez dans toutes les boutiques spécialisées de plein air.

Lors de l'essayage, voici quelques points à retenir avant de fixer définitivement son choix:

  • N'acceptez aucun inconfort, même au moment de l'essayage.
  • Apportez les chaussettes que vous allez normalement porter lors de vos sorties en sentiers. La chaussure devrait vous aller comme un gant en partant.
  • Vérifier la netteté et la qualité des coutures, à l'extérieur comme à l'intérieur, en enlevant la fausse semelle.
  • Pour les chaussures à semelles collées, vous pouvez tordre la chaussure sur sa longueur et observer si une des couches a tendance à se décoller de l'autre.
  • Le prix semble être le facteur le plus déterminant dans la qualité des chaussures de marche. Cependant, soyez prudent de ne pas acheter des chaussures qui vont au-delà de vos besoins.
Les bienfaits de la marche
  • Améliore sensiblement la condition physique de base si la randonnée est pratiquée régulièrement.
  • Permet de s'entraîner à son propre rythme selon son âge et le niveau de condition physique au moment de la pratique de l'activité.
  • Contrairement au jogging, il n'y a pas de chocs dans la foulée, la randonnée convient donc très bien aux personnes âgées ou à celles qui auraient des séquelles de blessures passées.
  • Avec des bâtons de marche, les descentes comme les montées peuvent se faire sans stress excessif aux articulations, à condition de bien doser l'effort et de respecter ses limites.
  • C'est l'activité familiale la plus simple qui permet d'avoir accès à des sites exceptionnels. Marcher tranquillement dans la nature permet bien souvent d'oublier les soucis du quotidien et de se ressourcer intérieurement.
Sources

Fédération québécoise de la marche et sa revue Marche-Randonnée.

Répertoire des lieux de marche au Québec, collectif, Éditions Bipède.

Randonnée pédestre au Québec, Randonnée pédestre Montréal et environs et Randonnée pédestre nord-est États-Unis, Yves Séguin, Éditions Ulysse.

 

Commentaires

Partage X
Forme

La randonnée pédestre une activité des plus accessible

Se connecter

S'inscrire