Forme

Elles bougent pour une cause: le défi de Catherine Myrand

Elles bougent pour une cause: le défi de Catherine Myrand

Auteur : Coup de Pouce

Forme

Elles bougent pour une cause: le défi de Catherine Myrand

Sans être des sportives de haut niveau, elles allient bonne forme et bonne cause. Portrait de trois femmes inspirantes.

Catherine, 27 ans, avait déjà fait un peu de vélo et été membre d'un club de course, sans but précis, sans objectif, sans grand défi sauf celui d'être en forme. En juin 2010, des collègues revenaient, complètement enchantés, de l'événement 1 000 km du Grand Défi Pierre Lavoie. Cela a été son déclic. Il s'agissait vraiment d'un défi: plus de 1 000 km à vélo à relais pendant un weekend, en équipe de cinq, dans des conditions parfois peu favorables (autant la route et les pentes que la météo), avec une vitesse imposée et l'engagement d'amasser 10 000 $ en dons par équipe.

L'hiver suivant, Catherine s'est entraînée: chaque semaine, elle courait deux fois et faisait du spinning deux ou trois fois. Elle a aussi visité Cuba sur sa bicyclette. En mai, elle a commencé à effectuer des sorties de groupe à vélo. Elle a alors frappé un premier caillou: le doute. «À l'intérieur, tu te mesures à toi-même, explique-t-elle. En équipe, tu rencontres des gens très en forme. C'est parfois difficile, car tu te demandes si tu vas être capable de suivre. Mais mon équipe a vite chassé mes doutes. Il n'y avait pas de compétition, mais plutôt de l'entraide, quelqu'un pour te mettre une main dans le dos en signe d'encouragement dans les bouts les plus durs.»

L'équipe sera donc son moteur. «Il y a d'abord la détermination de ne pas décevoir les autres. J'avais pris un engagement, je n'allais pas flancher. Ce n'est pas comme si j'avais décidé de faire du vélo juste pour moi. Je sortais de ma zone de confort pour ce défi, mais je me sentais "soudée" à mon équipe. Alors, j'ai continué à foncer.»

 

S'engager dans un tel défi met de la vie dans la vie... Ça change tout. «En plus de s'entraîner ensemble, on est allés visiter des écoles pour inciter les jeunes à bouger, un autre aspect du Défi Pierre Lavoie. Et j'ai connu des collègues que je n'aurais jamais connus dans mon environnement de travail. On a développé une complicité qui a eu un effet positif au bureau.» Le grand jour est enfin arrivé, le week-end de la fête des Pères. Partis de La Baie, les cyclistes sont passés entre autres par Québec, Sainte-Marie de Beauce, Victoriaville, Verchères, Granby, Tremblant, pour finalement arriver à Montréal, où le peloton était accueilli par 5 000 enfants qui participaient au volet «école» du Grand Défi. «C'est l'expérience d'une vie! J'en parle beaucoup. J'ai énormément appris sur moi et sur ma capacité à toujours en faire un peu plus et à sortir de ma zone de confort.»

Portées par l'extase de l'événement, Catherine et son équipe lancent pour les employés de leur entreprise Le Grand Défi des gagnants, un plan d'entraînement de 10 semaines, en course ou à vélo, avec deux sorties hebdomadaires. Un dimanche de septembre, au bout des 10 semaines, une course de 5, 10 ou 15 km et une randonnée à vélo de 35 km ont été organisées. «On était une cinquantaine à y participer. C'était informel et fort sympathique. On est toujours plus motivés à s'entraîner quand on sait qu'il y a une course à une date précise. C'est la même chose pour moi. J'aime m'entraîner, mais j'aime encore plus quand il y a un défi au bout!»

 

Sa cause

Le Grand Défi Pierre Lavoie
Le Grand Défi Pierre Lavoie, c'est bien sûr le marathon cycliste de 1 000 km, mais aussi d'autres initiatives ayant pour but de sensibiliser les jeunes à l'importance de saines habitudes de vie. Tous les profits de l'événement 1 000 km sont remis à la Fondation GO pour soutenir la recherche médicale sur les maladies orphelines et financer des projets visant l'adoption de saines habitudes de vie. En 2010, la Fondation GO a ainsi pu remettre 300 000 $ en bourses.
Prochain défi 1 000 km: les 15, 16 et 17 juin 2012.

 

À LIRE: Elles bougent pour une cause: le défi de Sophie Thouin

 

Commentaires

Partage X
Forme

Elles bougent pour une cause: le défi de Catherine Myrand

Se connecter

S'inscrire