Forme

5 bonnes raisons de s'initier au stand-up paddleboard

5 bonnes raisons de s'initier au stand-up paddleboard

Forme

5 bonnes raisons de s'initier au stand-up paddleboard

En pleine ascension à l’échelle planétaire, la planche à rame — ou SUP, acronyme de stand-up paddleboard — fait aussi des vagues au Québec. Avec raison! Il y a beaucoup d’avantages à pratiquer ce sport.

1. Pour sa facilité d'apprentissage

S'il faut des heures de cours et de pratique afin de maîtriser la planche à voile ou le kitesurf, c'est tout le contraire pour le SUP. «La plupart des néophytes arrivent à se tenir debout sur la planche lors de leur premier contact. Les gens plus craintifs peuvent tout de même pratiquer ce sport à genoux et ils en tireront autant de plaisir», affirme René Boily, gérant de la boutique Aerosport d'Oka et instructeur certifié en SUP. Autre avantage: lorsqu'on tombe à l'eau, pas de stress. Retourner sur la planche n'exige pas un effort surhumain ni une technique complexe comme en kayak.

2. Pour son aspect fitness

En matière de sport nautique, il est difficile de trouver une activité plus complète, qui tonifie le corps de la tête aux pieds. «Le maintien de l'équilibre sur l'eau fait travailler les muscles stabilisateurs, les mollets, les pieds, les cuisses, le fessier, le ventre et le dos, tandis que les coups de pagaie mettent à contribution les épaules et les bras», explique René Boily. Cet entraînement complet se fait en douceur, sans choc violent, diminuant ainsi les risques de blessures. Autre avantage: le SUP peut servir de tapis de yoga. «L'instabilité de la planche apporte un défi supplémentaire et permet de décrocher plus rapidement de notre stress quotidien», soutient Mélissa Vaillancourt, instructrice de SUP-yoga chez KSF à Montréal et au Club nautique de Châteauguay.

3. Pour explorer le Québec aquatique

Ne dit-on pas que le Québec est un pays de lacs et de rivières? Alors, on prend le temps de le découvrir en surfant sur ses eaux. «La beauté du SUP, c'est que ça se pratique autant en eau calme qu'en rivière ou en mer. Les vagues ne sont pas nécessaires pour avoir du plaisir», dit René Boily. Et pour la mise à l'eau, nul besoin d'un quai ou d'une plage, on peut le faire n'importe où, même en faible profondeur. Depuis l'arrivée des planches gonflables, il y a quelques années, ce sport est encore plus accessible. En rangeant notre SUP dans un grand sac à dos, on peut l'emmener dans toutes nos aventures.

4. Pour marcher sur les eaux

Debout sur une planche, on a une autre perspective sur les plans d'eau. «On voit davantage les poissons et on se connecte plus profondément à la nature, plus particulièrement à l'eau, qui est un élément purificateur», affirme Mélissa Vaillancourt. La sensation surnaturelle de marcher sur les eaux plaît également à un grand nombre de planchistes.

5. Pour le plaisir d'être en famille

Envie de jouer dans l'eau avec les enfants? On part en SUP. «On peut faire son entraînement pendant que notre enfant s'amuse sur la planche. Il pourra pagayer, plonger à l'eau à sa guise ou prendre un bain de soleil, affirme René Boily. La planche à rame - appellation recommandée par l'Office québécois de la langue française - peut aussi accueillir un chien un peu téméraire. Il paraît que nos amis canins adorent!

À LIRE AUSSI: 5 façons de s'entraîner dehors

Commentaires

Partage X
Forme

5 bonnes raisons de s'initier au stand-up paddleboard

Se connecter

S'inscrire