Forme

3 raisons de courir l’hiver

3 raisons de courir l’hiver

Courrir en hiver Photographe : Marie-Claude Marsolais Auteur : Marie-Claude Marsolais

Forme

3 raisons de courir l’hiver

​Alors que certains joggeurs remisent leurs souliers de course pour l’hiver, je dépoussière les miens. À mon avis, l’hiver est la meilleure saison pour pratiquer le jogging. Vous pensez que je suis un peu dérangée? Calmez-vous le pompon et lisez ceci.

Lorsque je dis que j’adore courir l’hiver, deux questions reviennent : Courir dans la neige? Mais tu n’as pas peur de tomber? C’est certain qu’il faut faire preuve d’un peu plus de prudence lorsqu’on court l’hiver, surtout si les trottoirs sont glacés. Dans ce cas, mieux vaut peut-être patienter quelques jours. Il reste que la plupart du temps, la neige ou la glace fond rapidement et les trottoirs sont parfaitement praticables. Personnellement, j’aime courir dans des sentiers de neige dans les parcs, comme au parc Maisonneuve à Montréal, ou sur le Mont-Royal.

Courir à – 10 degrés ? Mais tu n’as pas peur de geler ? Au contraire, j’ai peur d’avoir chaud. Me poseriez-vous cette question si je vous disais que je fais du ski de fond en hiver? Non. Si on est vêtu convenablement, on ne gèle pas, je vous jure. Et quand je dis convenablement, je veux dire éviter de trop se vêtir. Il est normal d’avoir un peu froid les premières minutes du parcours.    

Ces questions étant réglées, voici donc les 3 raisons pour lesquelles je préfère courir l’hiver.
 

1- Pour un boost d’énergie (qui rafraichit vraiment)
En revenant de mes sorties de course hivernales, j’ai toujours de l’énergie à revendre. Beaucoup plus que pendant l’été, surtout lorsqu’il fait chaud et humide. En plus de me donner de belles pommettes rosées, l’air frais est réellement vivifiant. Basta le sentiment de fatigue! Étant maman d’un tout-petit, me sentir « non-fatiguée » est vraiment un événement rare, dont j’apprécie chaque minute.

2- C’est facile d’accès Oui, le jogging est facile d’accès à l’année. Mais ce n’est pas le cas de toutes les activités. L’été, bouger est dix fois plus facile. On se déplace à vélo pour le travail, on joue au parc avec les enfants, on se lance le frisbee en buvant l’apéro. On est toujours en train de bouger. Puisque les jours sont plus longs, c’est aussi moins déprimant d’aller au gym après le boulot, alors que le soleil est encore de la partie. Personnellement, lorsqu’il fait froid, je trouve qu’il est plus facile de trouver la motivation de sortir de la maison pour aller jogger, ne serait-ce que 20 minutes, que de me rendre au gym, me changer, m’entrainer, me changer à nouveau et me rendre à la maison.

3- Le bruit de la neige Avez-vous déjà porté attention au bruit silencieux de la neige après une tempête? C’est LA meilleure trame sonore pour courir. Pendant que mon cardio se fait aller, ma tête se laisse aller. (Ce n’est pas beau ça? ) Le résultat: je recharge la batterie de ma santé mentale, encore plus que si je revenais de jogger en plein été, lorsque les trottoirs et les parcs sont bondés. Pas convaincue par ce fameux bruit de neige? Ce n’est pas une excuse.

Juste pour vous, voici une liste de 12 chansons pour courir l’hiver, concoctée par ma collègue Élise. Vous l’aurez peut-être deviné : courir l’hiver, c’est ma façon de faire un pied de nez à la dépression saisonnière qui me guette à chaque banc de neige. Si jamais vous cherchez d’autres trucs pour mieux gérer les maux hivernaux, vous les trouverez ici. Sinon, à vos baskets !

Consultez notre dossier Maux hivernaux  

Commentaires

Partage X
Forme

3 raisons de courir l’hiver

Se connecter

S'inscrire