Vie de famille

Nutrition: mes enfants mangent mal chez mes beaux-parents!

Nutrition: mes enfants mangent mal chez mes beaux-parents!

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Nutrition: mes enfants mangent mal chez mes beaux-parents!

Ils adorent leurs petits enfants et ils veulent leur faire plaisir. Résultat: la pizza, les desserts et les friandises se retrouvent trop souvent au menu à notre goût. Comment leur expliquer notre malaise sans les froisser?

La situation d'Anne-Marie était assez délicate. Sa belle-mère habite tout près et elle voit ses deux petits-enfants plusieurs fois par semaine. À chaque visite, elle leur offre des croustilles, des boissons gazeuses, du chocolat, des popsicles... «J'ai essayé de lui en parler avec un peu d'humour, raconte Anne-Marie, mais elle m'a répondu que le rôle des grands-parents, c'est de gâter les petits-enfants. Comme je l'aime beaucoup et qu'elle nous dépanne très souvent en gardant les petits, la dernière chose que je veux, c'est me brouiller avec elle!» Que faire si on vit la même chose?

«Dans un premier temps, on s'assure que notre inconfort et notre inquiétude sont fondés sur des faits réels», suggère Sylvie Boucher, psychologue et coach en développement personnel. À quelle fréquence nos enfants mangent-ils chez leurs grands-parents? La qualité de la nourriture qui leur est offerte est-elle toujours mauvaise ou seulement à l'occasion?

Ensuite, la psychologue conseille d'essayer de comprendre pourquoi la situation nous dérange autant. «Les saines habitudes alimentaires ou le végétarisme font-ils partie de nos convictions profondes? Notre enfant a-t-il des problèmes de santé qui nécessitent une diète particulière? Un besoin de contrôle ou une mésentente entre nous et notre belle-mère pourrait-il être à la source de notre inconfort?» Ces questions nous aideront à mesurer la gravité du problème.

Quelques pistes pour en parler

Puisque le malaise d'Anne-Marie s'appuie sur des faits concrets, Sylvie Boucher suggère, dans un premier temps, d'aborder le sujet avec son conjoint, pour qu'il en parle à sa mère. Cela ne fonctionne pas? «Anne-Marie doit se souvenir que la définition de ce qui est bien ou mal varie d'une personne à l'autre et que sa belle-mère veut, à sa façon, le bien de ses petits-enfants.»

Anne-Marie pourrait donc exprimer sa position en essayant de comprendre le point de vue de sa belle-mère, en optant pour le compromis: «Je vois à quel point vous aimez mes enfants et en prenez soin. Ils sont toujours si heureux de vous voir! Mais comme ils passent pas mal de temps chez vous, je crois qu'il serait important de ne leur offrir des friandises qu'une fois par semaine.» Une solution acceptable qui éviterait de blesser la grand-maman gâteau de nos enfants.

 

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Nutrition: mes enfants mangent mal chez mes beaux-parents!

Se connecter

S'inscrire