Vie de famille

Nouveau-nés: 8 traditions d'ailleurs

Nouveau-nés: 8 traditions d'ailleurs

iStockphoto.com/jEssReika Photographe : iStockphoto.com/jEssReika Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Nouveau-nés: 8 traditions d'ailleurs

Chaque culture a ses us et coutumes concernant la grossesse et les nouveau-nés. Certaines de ces traditions sont ancrées dans le passé, d'autres prennent leur source dans la religion. En voici huit qui sont particulièrement intéressantes.

> Au Nigéria

Au Nigéria, les grands-mères jouent un rôle important dans la vie du nouveau-né. Selon Tilley Creary, auteure du blogue Preshus Me, c'est une de ses grands-mères (ou les deux) qui lui donne son premier bain.

«Cette tradition est une façon d'accueillir bébé officiellement dans la famille. Je me rappelle avec beaucoup d'émotion les moments où ma mère a baigné mes enfants. Je revois l'amour, l'émerveillement et la fierté dans ses yeux lorsqu'elle leur a donné leur premier bain. C'est une tradition merveilleuse. J'espère pouvoir faire de même si mes fils ont des enfants un jour.»

 

> Au Guatemala

Au Guatemala, la nouvelle mère n'a pas le droit de quitter la maison pendant 40 jours après l'accouchement. Et son premier repas est une soupe à la poule.

«Le but est de faire en sorte que la mère accumule suffisamment de force et de nutriments pour produire un lait maternel riche et épais, raconte Karla Ortiz, qui est d'origine guatémaltèque. Aussi, si elle sortait de la maison, elle pourrait attraper froid, ce qui affaiblirait son système immunitaire.»

Aussi, selon une coutume maya, le bébé doit porter une cordelette rouge autour de ses poignets. «Cela éloigne les mauvais esprits, dit Mme Ortiz. Une croyance veut que les nouveau-nés aient des âmes délicates et qu'il faille les protéger le plus longtemps possible.»

 

> Au Pakistan

Une tradition pakistanaise veut qu'un «aqiqah» ait lieu sept jours après la naissance du bébé. C'est une cérémonie au cours de laquelle bébé reçoit son nom. «On rase aussi les cheveux de l'enfant pendant la fête, raconte Zenaira Ali, dont la famille vient du Pakistan. On pèse ensuite les cheveux et un poids égal d'or ou d'argent est donné à une œuvre de charité.»

> En Indonésie

Selon d'anciennes croyances balinaises, l'âme du bébé est pure, et si ses pieds touchent le sol pendant les trois premiers mois de sa vie, il pourrait être possédé par des esprits méchants qui se cachent dans le sol. Pendant cette période, donc, il doit toujours être porté.

Quand l'enfant a trois mois, la famille organise une cérémonie appelée Oton, la fête des trois mois. Un prêtre bénit alors l'enfant et l'introduit dans le monde comme personne à part entière.

 

> En Nouvelle-Zélande

Dans la culture maori, la grossesse est considérée comme une période bien spéciale. La croyance veut que la mère et le bébé restent le plus calmes et relax possible pendant toute la grossesse, parce que le bébé, croit-on, est tout à fait conscient de son environnement et des stress qu'il peut contenir.

De plus, quel que soit l'endroit où l'enfant vient au monde, la coutume maori exige que le placenta soit enterré en Nouvelle-Zélande, dans la terre de ses ancêtres. Cette tradition vise à établir un lien symbolique entre les générations.

 

> En Iran

En Iran, la nouvelle mère compte beaucoup sur sa mère pour l'aider dans les premiers jours après l'accouchement. Nages Jalili-Kushki, qui est d'origine iranienne et qui a eu son premier enfant en 2012, raconte: «Après l'accouchement, la mère est au repos complet pendant 10 jours. Pendant ce temps, c'est sa mère qui s'occupe de l'enfant et des tâches domestiques.»

Mme Jalili-Kushki parle aussi d'une autre tradition iranienne qu'elle apprécie beaucoup: «Les dix premiers jours, on donne à la mère un plat traditionnel appelé kachi, qui est censé lui donner de l'énergie. C'est fait avec de la farine, du beurre, du sucre, du safran et d'autres épices, et c'est vraiment délicieux!»

> En Corée du Sud

En Corée du Sud, les nouvelles mères mangent de la soupe aux algues pendant les trois premières semaines après l'accouchement. Selon Hannah Chung, d'origine sud-coréenne, les nutriments de cette soupe contribuent à nettoyer le sang.

«C'est un des aliments les plus riches qui soient, et ça contient beaucoup de vitamines, dit-elle. Ça aide à se remettre sur pied après l'accouchement, et ça aide la mère à produire du lait.»

Les enfants mangent cette soupe à chacun de leurs anniversaires, une façon de leur rappeler le jour où ils sont nés... et la douleur que leur mère a endurée pour les mettre au monde.

 

> Au Brésil

Dans la culture brésilienne, on accorde beaucoup d'importance aux fringales pendant la grossesse. La plupart des Brésiliens croient en effet que si la mère ne satisfait pas sa fringale, l'enfant ressemblera à l'aliment convoité lorsqu'il naîtra.

Après l'accouchement, pour célébrer l'arrivée de bébé, la famille offre aussi à la famille et aux invités des lambracinhas, des petits cadeaux, qui peuvent être des aliments mais aussi de menus articles comme des aimants ou des talismans.

 

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Nouveau-nés: 8 traditions d'ailleurs

Se connecter

S'inscrire