Vie de famille

Mon enfant ne mange que des aliments blancs!

Mon enfant ne mange que des aliments blancs!

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Mon enfant ne mange que des aliments blancs!

Pâtes, pain, riz, céréales, patates, craquelins… certains enfants ne se nourriraient que d’aliments blancs. Comment réagir à leurs demandes?

Les aliments blancs, c'est quoi?

Les enfants sont nombreux à affectionner les aliments blancs pour leur goût neutre et leur texture molle. Il s'agit généralement de produits hautement transformés et raffinés à base de farine blanche. Le hic? Ces glucides sont appauvris en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants. Vite absorbés et digérés, ils élèvent rapidement la glycémie et rassasient moins longtemps, favorisant ainsi l'obésité et le diabète.

Les pièges à éviter

Au repas, priver l'enfant de ses aliments favoris, le blâmer, le supplier ou le forcer à manger permet rarement d'obtenir le résultat escompté. Pire, on renforcera ses préférences, en plus de ruiner le climat à table et de nuire à notre relation avec lui. Tous les petits sont capricieux à des degrés différents. Mais tous peuvent élargir leur répertoire gustatif, à la condition qu'on leur en donne la chance et le temps. Il faut généralement plusieurs essais avant qu'un enfant en vienne à manger un aliment, et bien d'autres encore avant qu'il en vienne à l'aimer. C'est comme ça et c'est normal. On peut l'encourager à goûter, mais on ne devrait jamais l'y contraindre, pas même pour une bouchée! Notre petit doit sentir qu'il a le contrôle sur ce qu'il avalera (ou non!).

Comment faire, alors?

La stratégie suivante a fait ses preuves dans le développement du goût chez le jeune.

1. Décider du menu familial. C'est au parent, pas à l'enfant, de choisir ce qui sera servi au repas.

2. Servir des protéines, féculents (pâtes, riz, pain, pommes de terre ou autres), légumes, fruits et produits laitiers à chaque repas.

3. Donner l'exemple.

4. Si l'enfant dit «non», on accepte sa réponse, on respire et on veille à ce que le reste du repas se déroule dans un climat agréable.

5. N'offrir rien d'autre que ce qui est sur la table.

6. Introduire régulièrement des aliments nouveaux (fruits, légumes, viandes et autres) en les servant avec d'autres, plus connus.

7. Remettre la nouveauté au menu, semaine après semaine, jusqu'à ce qu'elle devienne habituelle.

Que la couleur soit!

Au lieu d'éliminer le blanc de l'assiette, on y ajoutera de la couleur! L'objectif: apprivoiser l'enfant aux saveurs et textures moins usuelles ou populaires.

Quelques suggestions
• Préparer les céréales à déjeuner, pâtes et riz blancs en y incorporant une part de grains entiers.
• Choisir des pains blancs et des craquelins «avec grains entiers» en préférant ceux dont les grains sont moulus plutôt qu'entiers.
• Glisser de petits légumes dans les soupes, omelettes, riz, pâtes, pommes de terre en purée et sauces. Au besoin, passer les sauces et soupes au mélangeur.
• Ajouter des fruits frais, séchés ou surgelés dans les céréales du matin, crêpes, yogourts, muffins, biscuits, smoothies et sucettes glacées maison.
• Préparer des frites à partir de pommes de terre non pelées, puis essayer le navet et les patates douces.

À lire: Mon enfant souffret-il de trouble alimentaire

 

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Mon enfant ne mange que des aliments blancs!

Se connecter

S'inscrire