Vie de famille

Maman en santé: une vie zen et équilibrée

Maman en santé: une vie zen et équilibrée

Martin Girard/Shoot Studio Photographe : Martin Girard/Shoot Studio Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Maman en santé: une vie zen et équilibrée

Les secrets d’une maman zen qui a mis sa santé au premier plan.

Il y a 6 ans, Valérie Dubé, 41 ans et maman de deux garçons de 10 et 13 ans, a choisi de mieux équilibrer sa vie. Grâce à un changement de carrière et des activités comme le yoga, elle a trouvé le calme et la sérénité.

En 2009, Valérie décidait d'apporter des changements à son mode de vie pour atteindre une meilleure tranquillité d'esprit. «Je travaillais depuis 10 ans comme artiste céramiste, un métier que j'aimais, mais qui m'apportait beaucoup de stress et d'anxiété.» Il y avait l'insécurité financière de la travailleuse autonome, la solitude du processus créatif et l'incertitude de créer des pièces qui allaient plaire. «Je ne me sentais jamais satisfaite, confie Valérie. J'étais continuellement en réflexion, ça "spinnait" toujours dans ma tête. J'ai commencé à suivre des cours de yoga pour me calmer et cette activité m'a aidée à mettre mes idées en place.» Guidée par la philosophie du yoga, qui lui a appris à être indulgente avec elle-même et à rester à l'écoute de ses besoins, Valérie a décidé de retourner aux études. «J'ai acquis une formation en horticulture et je travaille maintenant comme jardinière pour la ville de Blainville.»

Ces changements sont survenus au moment où elle a quitté la ville avec sa famille pour vivre dans un petit coin de campagne, au nord de Montréal. «Je suis originaire du Bas-du-Fleuve et je réalise maintenant combien j'ai besoin du contact avec la nature. Cela me fait du bien. Grâce à mon travail, je passe mes journées dehors, les mains dans la terre. Je suis passionnée par ce que je fais. Cela rejoint mon côté artistique, mais l'aspect actif du métier a aussi tout pour me plaire. Travailler physiquement, ça évacue le mauvais stress et ça me garde en forme.»

D'ailleurs, Valérie ne peut plus se passer d'être active. «En plus du travail, je m'entraîne au moins deux fois par semaine: je fais du yoga, du Pilates ou du stretching. L'hiver, quand je ne travaille pas, j'en fais davantage. Cela améliore ma posture et ma musculature tout en me permettant d'être bien dans mon corps. Depuis que je vis près de la nature, que je suis souvent dehors et que j'ai un emploi stable et satisfaisant, non seulement je suis mieux physiquement, mais je me sens bien dans ma tête et je dors mieux. Je me sens apaisée et plus en paix.»

Pour faire comme valérie Roxane Charest, agente de promotion des saines habitudes de vie pour le programme Ma santé au sommet à l'Université de Montréal, nous conseille...

  • d'arrimer nos actions du quotidien avec nos valeurs. On fait un bilan, on reste à l'écoute de nos besoins et on pose des gestes concrets pour équilibrer notre vie. Valérie l'a fait en retournant aux études dans un domaine qui l'intéresse, en occupant un emploi qui la place en relation avec les autres et qui la fait bouger, en retrouvant une sécurité financière et en vivant plus près de la nature.
  • d'intégrer dans notre vie une activité qui contribue à réduire le stress et l'anxiété, comme le yoga, le Pilates, le stretching ou les arts martiaux. Cela exige d'être indulgent envers soi-même et de s'écouter.
  • de ne pas trop s'en mettre sur les épaules en partageant nos différentes tâches et en demandant au besoin de l'aide à notre conjoint, nos enfants, nos amis, si on aspire à plus de calme et de zénitude.
  • de méditer et de faire des exercices de respiration pour chasser le stress, arrêter le petit hamster qui tourne dans notre tête et se faire du bien.

À lire aussi: Comment favoriser de saines habitudes de sommeil chez les enfants? 

 

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Maman en santé: une vie zen et équilibrée

Se connecter

S'inscrire