Vie de famille

La vie amoureuse des mères célibataires

La vie amoureuse des mères célibataires

La vie amoureuse des mères célibataires

Photographe : Anne Villeneuve Auteur : Julia Haurio Source : Coup de pouce, octobre 2016

Vie de famille

La vie amoureuse des mères célibataires

(Re)trouver l'amour quand on a déjà des enfants, est-ce forcément plus difficile? La conciliation drague-famille ça donne quoi? Réflexions, tranches de vie et pistes de solution.

Une femme est réveillée par son ex qui ramène ses enfants. Le temps qu’ils montent jusqu’à chez elle, elle transforme son mobilier et accueille ses petits avec des brioches. Seule la présence de son amant dans son lit trahit ce qu’elle faisait en leur absence.

Cette publicité suédoise illustre avec humour la réalité des mères célibataires. Alors, la conciliation drague-famille, c’est possible?

Quand je me suis séparée du père de mes enfants — et que le monde ne s’est pas écroulé —, je me suis surprise à envisager une nouvelle vie amoureuse. Mon entourage m’y encourageait fortement: «Il faut que tu penses à toi», me disait-on. Des conseils pleins de bonnes intentions... mais pas si simples à suivre. Quand nos vies sont remplies à ras bord, il n’est pas facile d’y faire entrer la date du samedi soir.

Car même quand elles ont du temps pour elles, les mères célibataires ne sont pas forcément libres: «Être disponible, c’est l’être aussi dans sa tête: nos enfants sontils bien où ils sont? Y a-t-il une heure à laquelle il faut rentrer? Pour rencontrer quelqu’un, il faut être détendue, et ce n’est pas évident», remarque Laurence Lagouarde, agente de liaison à la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec.

Je suis chanceuse: mes enfants passent aussi des moments avec leur père. J’ai donc du temps pour moi. Mais les femmes monoparentales à temps plein doivent faire appel à leur réseau pour se trouver du temps libre. Heureusement, il n’est désormais plus nécessaire d’effectuer la tournée des bars pour faire une rencontre. Avec Tinder et compagnie, une date est maintenant à portée de clic.

Avec un peu d’imagination et d’organisation, il est donc possible de chercher l’amour. Mais est-ce plus difficile de le trouver quand on est mère? «Je suis maman de trois enfants en bas de 10 ans... Ce ne sera pas évident de trouver quelqu’un qui va m’accepter moi, mes enfants et mon ex», pense parfois Olivia, 47 ans. C’est vrai que le package deal pourrait en effrayer certains. En effet, selon une étude britannique, la mère seule est en général perçue comme moins attirante, car les hommes pourraient la considérer comme moins disponible sexuellement.

Ce genre d’information me décourage un peu. Sans compter que revenir sur le marché de la drague suscite aussi bien des questionnements. Par exemple, quel regard portera mon nouvel amant sur mon corps marqué par mes grossesses, la naissance et l’allaitement de mes enfants? Stéphanie Latour, thérapeute conjugale et familiale, se fait toutefois rassurante: «Le fait d’être une mère monoparentale n’est pas non plus une condamnation à vivre seule le reste de sa vie. C’est un peu plus complexe, mais il faut le voir comme un défi à relever.» Selon elle, il est important, pour notre équilibre psychologique, de ne pas négliger notre vie intime, et ce, sans culpabilité.

Une femme épanouie ferait une meilleure maman, selon les experts. J’adhère totalement: si j’ai passé une bonne soirée la veille, il est vrai que je suis de bien meilleure humeur pour gérer les crises de mes enfants!

Julia Haurio est maman de deux enfants de cinq et deux ans.

 

Commentaires
Partage X
Vie de famille

La vie amoureuse des mères célibataires

Se connecter

S'inscrire