Vie de famille

La Fête des anges: un pas pour surmonter le deuil périnatal

La Fête des anges: surmonter le deuil périnatal

Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

La Fête des anges: un pas pour surmonter le deuil périnatal

Le 16 octobre, dans plusieurs villes du Québec, de nombreuses familles ayant vécu un deuil périnatal célèbrent La fête des anges. Une activité en mémoire de ces enfants qui décèdent pendant la grossesse, à la naissance ou dans les premières années de vie.

Célébrer la mort pourrait sembler morbide, mais il s'agit plutôt d'une fête extrêmement conviviale couronnée par une envolée de ballons. «Tu prends un ballon bleu pour un petit garçon ou un rose, pour une fille. On peut même écrire le nom de l'enfant dessus. Il y a beaucoup d'émotions pendant l'envolée, mais le geste est très libérateur!», raconte Mélanie Gagné, animatrice à Rock Détente et porte-parole de Parents Orphelins, l'association québécoise des parents endeuillés.

Au Québec, c'est plus de sept bébés sur mille qui meurent avant d'atteindre l'âge d'un an. «Quand ça nous arrive, nous avons l'impression d'être les seuls à vivre cette situation. Au fil des discussions, nous nous rendons compte que la situation est, malheureusement, assez fréquente. Pendant la Fête des anges, nous nous retrouvons tous pour célébrer la mémoire de nos petits anges... C'est si réconfortant!»

Ce samedi, des parents endeuillés et bénévoles organisent La fête des anges dans plusieurs villes dont Montréal, Québec, Victoriaville, Rimouski, Rivière-du-Loup et Saguenay. Pour plus de détails sur les lieux et les heures des envolées, consultez le site Des petits anges au paradis, un forum qui aide les parents qui vivent un deuil périnatal à se retrouver entre eux et à s'entraider.
 

Avec le temps, les souvenirs du bébé s'estompent et les parents passent à autre chose, cependant le souvenir de ces «petits anges» reste à jamais gravé dans la mémoire des parents, des grands-parents ou des proches. La journée de la Fête des anges est l'occasion idéale pour prendre le temps de se remémorer ces petits êtres qui sont partis trop vite, mais qui étaient déjà bien présents dans les yeux et le cœur de ses parents.

«Le deuil d'un bébé pendant ou après la grossesse ce n'est pas le deuil du passé, c'est le deuil de l'avenir, le deuil du futur et des projets qui étaient nombreux...»

En ce 16 octobre, prenez donc quelques minutes pour penser à un ami ou quelqu'un de la famille à qui cette épreuve serait arrivée. N'hésitez pas à envoyer un courriel ou à lui téléphoner avec cette simple phrase: « Je pense à toi et à ton enfant...»

 

À LIRE: Survivre à la perte d'un enfant: journée du deuil périnatal

Commentaires

Partage X
Vie de famille

La Fête des anges: un pas pour surmonter le deuil périnatal

Se connecter

S'inscrire