Vie de famille

L'université, déjà?

L'université, déjà?

Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

L'université, déjà?

Les études, il faut y penser tôt.

Selon un sondage du Groupe Investors, près de la moitié des parents n'ont pas suffisamment épargné pour payer même une seule année d'université à leur enfant. C'est notre cas? On a intérêt à s'y mettre au plus tôt, car, selon les prévisions, vers 2020, quatre années d'études dans une université canadienne pourraient coûter 100 000$, logement et repas compris.

Le régime enregistré d'épargne-études (REEE) est un des meilleurs moyens d'épargner en vue des études postsecondaires de notre enfant, surtout en raison de la Subvention canadienne pour l'épargne-études. Le principe est simple: chaque fois qu'on cotise dans le REEE de notre enfant, le gouvernement fédéral verse une somme correspondant à 20% de notre cotisation, jusqu'à concurrence de 400$ par année et ce, de la naissance de l'enfant jusqu'à ses 18 ans.

Par exemple, si, une année, on dépose 500$, la subvention sera de 100$. Pour obtenir la subvention maximale de 7 200$ (400$ par année pendant 18 ans), on doit verser 2 000$ par année dans le REEE de notre enfant. Une bonne affaire si, bien sûr, on a les moyens de mettre cette somme de côté. Sinon, même des dépôts plus petits sont avantageux, car ils sont tout de même majorés de 20%. Et si notre enfant ne fait pas d'études? Si on peut faire profiter un autre de nos enfants de son REEE, on garde la subvention. Autrement, on devra la rembourser au gouvernement fédéral. On conserve toutefois les intérêts générés.

Pour en savoir plus: www.rhdcc.gc.ca (onglet Politiques et programmes) ou 1-888-276-3624.

Commentaires

Partage X
Vie de famille

L'université, déjà?

Se connecter

S'inscrire