Vie de famille

Joël Legendre et son fils Lambert

Joël Legendre et son fils Lambert

Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Joël Legendre et son fils Lambert

L’animateur, chanteur et acteur Joël Legendre nous livre ici un témoignage touchant sur sa relation avec son fils Lambert.

En 2006, Joël Legendre se confiait dans un article traitant de la monoparentalité au masculin. Il revient aujourd'hui sur sa relation avec son fils Lambert.

Je regarde pour une dixième fois d'affilée ces photos prises avec Lambert en 2006 et je me rends compte à quel point le temps a passé vite. Jamais, dans mon quotidien, je ne me questionne sur le temps. Il ne passe ni trop vite ni trop lentement. C'est un peu comme la température. Je fais avec. Je n'ai aucunement envie que la température dirige mes humeurs. Je ne laisse ni au temps ni à la météo un tel pouvoir. Comme j'ai choisi un métier de pigiste, c'est moi qui fais en sorte que j'ai peu ou beaucoup de temps.

J'ai également choisi, en 2004, de devenir papa célibataire. Là aussi, je suis totalement responsable du temps que j'ai. Toujours est-il que je revois ces photos et relis cet article aujourd'hui et je me dis que pour rien au monde je ne changerais de place avec quelqu'un d'autre. Ma relation avec Lambert a évolué et, bien sûr, je ne le prends plus de cette façon dans mes bras, mais ce petit retour en arrière me fait réaliser que j'ai toujours la chance de poursuivre ce rêve que j'ai tant souhaité d'accompagner un enfant. La vie a fait en sorte que, malgré ma différence, j'ai pu devenir papa. Au moment précis où j'ai pris Lambert dans mes bras, j'ai promis de ne jamais me plaindre de quoi que ce soit en rapport avec ce cadeau de la vie. Je peux vous dire que, depuis bientôt 10 ans, j'ai toujours facilement respecté ce pacte avec moi-même. Bien sûr, certains soirs, j'aimerais que le temps s'arrête, mais c'est parce que je suis tellement bien et heureux. Et je fais confiance à la vie. J'apprécie je moment présent et, si je me projette dans l'avenir, je nous vois encore bien ensemble, du moins dans une relation authentique où la communication serait à l'avant-plan.

C'est assez étrange ce qui vient de se passer. Il y a quelques minutes, mon fiston est venu me rejoindre avant que j'aille le border et il m'a demandé ce que j'écrivais. Je lui ai montré l'article et les photos et nous sommes allés dans sa chambre. Au moment où j'allais éteindre la lumière, il s'est mis à sangloter:

«Je ne veux pas vieillir, papa! Je veux qu'on arrête le temps, parce que je ne veux pas que tu meures!

-- Mais je ne suis pas prêt de mourir, mon Lambi! On a encore plusieurs années à vivre ensemble...»

J'écris ce papier présentement et je suis tout ébranlé par la profondeur et la sensibilité de mon enfant! À vrai dire, cette notion de la mort a tout à voir avec le temps qui passe. Mais c'est en vieillissant qu'on l'apprivoise.

«Tu sais, Lambert, si tu veux arrêter le temps, c'est probablement parce que tu es bien là où tu es en ce moment! Mon rôle en tant que papa, c'est de t'amener à tellement aimer la vie que, tout au long de ton voyage sur terre, tu voudras arrêter le temps pour vivre tes expériences au maximum. Et tu sais comment on appelle ce que tu vis ce soir?»

-- De la tristesse...

-- Oui, un peu sûrement. Mais moi, ce que je perçois, ce n'est pas que de la tristesse, c'est aussi beaucoup de bonheur!

-- C'est vrai, papa! Je ne veux pas que ça arrête. C'est pour ça que je pleure!»

Je t'aime, mon vieux sage de 11 ans...

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Joël Legendre et son fils Lambert

Se connecter

S'inscrire