Vie de famille

Je doute de mes décisions

Je doute de mes décisions

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Je doute de mes décisions

Cessez de douter de vos décisions concernant vos enfants et faites confiance à votre jugement. Après tout, vous êtes les mieux placés pour connaître leurs besoins.

Noémie, 7 ans, fait des compétitions en natation. Elle est si talentueuse que les responsables de son club ont suggéré qu'elle s'entraîne 9 heures par semaine. Ses parents ont accepté, mais voilà qu'Annie, sa maman, n'est plus certaine d'avoir pris la bonne décision. «C'est peut-être trop pour son âge. Est-ce que ça ne risque pas de lui nuire?»

S'il est normal d'avoir des doutes et des inquiétudes quant à la façon dont on assume notre rôle de parent, une chose reste certaine: c'est nous qui connaissons le mieux notre enfant et ses besoins, tout simplement parce que nous le voyons sous son vrai jour dans toutes les circonstances de la vie quotidienne. «En règle générale, les parents sont les mieux placés pour décider de ce qui est bon pour leur enfant, assure la psychologue Mélanie Gosselin. Il faut cesser de culpabiliser, car c'est totalement inutile. Il faut plutôt prendre ses responsabilités et agir pour le mieux.»

Pour dompter nos pensées culpabilisantes, la psychologue conseille de les noter par écrit. Ensuite, on les relit et on les évalue le plus rationnellement possible. «Souvent, on se rend compte que nos pensées sont irréalistes ou exagérées. À nous, alors, de dédramatiser et de les remplacer par des pensées plus réalistes.» Annie a fait l'exercice. «Noémie adore la natation. Elle a toujours hâte de s'entraîner. Elle réussit bien à l'école. Elle est heureuse, enjouée. J'ai décidé de faire confiance à mon jugement. Si c'est trop pour elle, je la retirerai de la compétition.» C'est le dernier point à noter: il faut accepter qu'on puisse faire des erreurs. L'important est d'en prendre acte et de passer à l'action pour améliorer la situation.

Pour aller plus loin:

  • Guide pour parents inquiets, Aimer sans se culpabiliser, par Michel Maziade, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2010, 208 p., 14,95$.

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Je doute de mes décisions

Se connecter

S'inscrire