Vie de famille

Fini les charcuteries pour les enfants

Fini les charcuteries pour les enfants

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Fini les charcuteries pour les enfants

Le Fonds mondial de recherche contre le cancer, organisme de référence en la matière, recommande aux parents de cesser de donner des charcuteries à leurs enfants.

L'organisme de référence en matière de cancer fait cette recommandation en raison des liens entre la consommation charcuteries et le cancer colorectal. Ce sont les nitrites contenus dans les salamis, jambons et autres saucissons de Bologne, qui sont pointés du doigt. Une fois ingérés, ces agents de conservations qui permettent aux charcuteries de préserver leur couleur rosée se transforment en molécules ayant des propriétés cancérigènes.

Les experts du Fonds estiment que l'alimentation des petits définit en grande partie leurs futurs choix alimentaires, c'est pourquoi ils souhaitent diminuer la consommation de charcuteries dès le plus jeune âge.

Le Fonds avait déjà recommandé de limiter les viandes rouges et d'éviter les viandes préparées et les charcuteries industrielles auxquelles on ajoute du sel et des agents de conservation en 2007, dans son rapport sur les habitudes de vie.

La même année, l'Institut national du cancer français a calculé que le risque de cancer colorectal augmentait de 21 % par portion de 21 g de charcuteries consommées quotidiennement. C'est cette répétition que craignent les experts du Fonds dans un communiqué annonçant les nouvelles recommandations pour les enfants.

Le Fonds conseille aux parents de remplacer les charcuteries par de la volaille ou du poisson, comme le thon en conserve, pour les sandwichs de leurs enfants ou encore de penser au fromage faible en gras ou à des préparations telles que le hoummos ou purée de pois chiches.


Commentaires

Partage X
Vie de famille

Fini les charcuteries pour les enfants

Se connecter

S'inscrire