Vie de famille

Des trucs pour une rentrée économique et écolo

Des trucs pour une rentrée économique et écolo

Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : Istockphoto.com

Vie de famille

Des trucs pour une rentrée économique et écolo

La rentrée scolaire est le moment propice pour revoir ses habitudes et faire preuve d’imagination pour réduire, recycler, mais surtout réutiliser afin de diminuer l’impact du retour à l’école sur le portefeuille et sur l’environnement.
 

«Une famille canadienne dépense en moyenne 700 $ annuellement pour les fournitures et manuels scolaires, et ce, sans compter les frais de scolarité qui peuvent s'ajouter à ce montant. La rentrée implique de grosses dépenses: c'est un excellent moment pour adopter un esprit responsable, solidaire et économique», explique Marie-Eve Roy coordonnatrice des communications chez Équiterre.

Équiterre propose plusieurs trucs pour favoriser notamment la réutilisation du matériel et des manuels scolaires, ainsi que des appareils électroniques, de plus en plus populaires auprès de la population étudiante. Les appareils électroniques sont d'ailleurs responsables de plus de 272 000 tonnes de déchets au Canada, selon Ressources Naturelles Canada. «Même les lunchs peuvent être revus et corrigés», ajoute Marie-Eve Roy, en insistant sur l'importance d'éviter les portions individuelles suremballées et les contenants jetables.

Réutilisation du matériel scolaire

Cartables, étuis, crayons, sac à dos... la liste d'achats pour la rentrée en classe semble interminable et la facture exorbitante. Pour réduire le stress sur le porte-monnaie et l'environnement, le mot d'ordre est la réutilisation. Augmenter la durée de vie d'un objet ou lui en donner une seconde permet à la fois d'économiser, d'inculquer à son enfant une pensée écologique et de réduire son impact sur la planète. Plusieurs articles peuvent très bien servir plus d'une année. On peut aussi organiser des échanges entre parents; des éléments dont un enfant ne se sert plus pourraient être utiles à d'autres enfants.

Organiser un atelier de bricolage avec les enfants pour les inciter, par exemple, à faire des collages sur le dessus de leurs vieux cartables et leurs cahiers pour les rendre à leur goût. On peut aussi les encourager à créer leur propre étui à crayon à partir de vieux vêtements.

Les comptoirs St Vincent de Paul, les Magasins Partage ou l'Armée du Salut par exemple reprennent le matériel scolaire pour le redistribuer aux familles moins fortunées. 

Des manuels scolaires qui ont plus d'une vie

Un autre bon moyen d'économiser lors de la rentrée scolaire tout en posant un geste concret pour l'environnement est d'acheter des manuels scolaires usagés. Plusieurs écoles le proposent, de même que le site Cliclivres. Le principe de ce dernier est simple: les parents peuvent vendre les vieux livres de leurs enfants sur le site et les gens intéressés communiquent ensuite avec eux pour conclure la transaction. Pas de gaspillage, pas de frais intermédiaires... et on sauve des sous et quelques arbres! Cliclivres, qui existe depuis sept ans, s'adresse également aux élèves du secondaire et aux étudiants collégiaux.

Penser avant d'acheter

L'achat de produits de qualité est le gage d'une longue durée de vie. Bien qu'ils paraissent dispendieux à l'achat, ils constituent un choix économique à long terme.

Rappelez-vous que chaque Canadien consomme près de 20 000 feuilles de papier. Ainsi, pour la prospérité des forêts, on choisi des feuilles et cahiers en papier recyclé et non chloré et on demande aux enfants d'écrire des deux côtés. À la maison, on donne l'exemple en confectionnant des blocs-notes à partir de feuilles imprimées d'un seul côté que l'on n'utilise plus. Si ce n'est pas déjà fait, on demande à nos fournisseurs de services d'éviter les envois papier et on opte pour des factures virtuelles par exemple.

On recherche les produits comme des sacs à lunch et des étuis créés à partir de matières recyclées faits par des artisans d'ici. Ils sont vraiment originaux en plus d'être plus écolos.

Et surtout, avant d'acheter, on se pose la question: en ai-je vraiment besoin? On épargne à coup sûr!

Les vêtements

Côté vêtements, la réutilisation est aussi de mise. S'il est nécessaire d'en acheter de nouveaux, on privilégie les friperies et les boutiques proposant des vêtements composés de tissus récupérés, qui sont très « tendance ». On passe chez le cordonnier pour donner un coup de jeune aux sacs, bottes et souliers de toute la famille. Et pourquoi ne pas organiser un échange de vêtements entre parents ou entre amis? Un bon moyen de renouveler sa garde-robe à peu de frais.

Les appareils électroniques

Les appareils électroniques sont responsables de plus de 272 000 tonnes de déchets au Canada, ce qui équivaut, selon Ressources Naturelles Canada, au poids de près de 36 000 éléphants d'Afrique. Évitez de succomber à la tentation d'un appareil dernier cri si le vôtre fonctionne encore.

Si vous devez tout de même les changer, informez-vous auprès des organisations qui les récupèrent ou encore les envoient dans les pays et communautés défavorisés. Éviter à tout prix de les jeter, car les ordinateurs, notamment, contiennent des produits extrêmement toxiques et nocifs pour l'environnement. Visitez les sites web d'échange ou d'articles usagés à vendre, vous ferez certainement de belles trouvailles.

Un ordinateur qui fonctionne 24 h par jour consomme entre 75 $ et 120 $ par an. En mode veille ce montant s'élève à 15 $ par an et un écran qui reste allumé consomme en énergie plus de la moitié du système. De petits gestes peuvent aider à réduire la facture d'électricité liée à ses appareils.

Le transport

La fin des vacances signifie souvent un retour à la congestion routière. Pour la rentrée, pourquoi ne pas essayer d'aller au boulot ou à l'école autrement? Profitez de la journée En ville sans ma voiture, le 22 septembre, pour faire l'essai de transports alternatifs comme le métro, l'autobus, le covoiturage, la marche et le vélo.

Vous pouvez aussi faire du covoiturage avec des collègues, parents ou amis pour partager les coûts et réduire vos émissions de gaz à effet de serre. Si vous ne connaissez personne qui se rend à votre lieu de travail, visitez le site du Réseau de covoiturage ou informez vous auprès d'organismes comme Allego.

Si vous avez des enfants, vous pouvez créer un pédibus pour emmener les enfants à l'école ou aux diverses activités. Le pédibus ou bus pédestre est un groupe de voisins, parents ou professeurs qui se coordonnent pour les déplacements des enfants à diverses activités, économisant temps et argent. Avec les autres personnes intéressées, déterminez un trajet, des points de rencontre et un horaire. La campagne « Mon école à pied, à vélo! » de Vélo Québec offre un soutien aux écoles qui font la promotion du transport actif.

Le retour des lunchs

La rentrée représente souvent, pour les élèves comme les travailleurs, le retour de la préparation des lunchs. Pour avoir accès à des légumes frais et sains, pourquoi ne pas soutenir un fermier de famille du réseau d'Agriculture soutenue par la communauté et recevoir un panier de légumes de conservation, aussi appelé « panier d'hiver » ?

Sinon, pour éviter les mets préparés souvent riches en sucres, en gras et en sels, osez l'essai des ateliers de cuisines collectives avec amis et parents. Une excellente façon de partager les coûts, d'avoir de la compagnie et de préparer des réserves de bons repas sains.

L'automne est un moment idéal pour faire la provision de légumes locaux et faire des conserves, des marinades et des confitures pour la saison froide. Visitez un pomiculteur bio et cuisinez avec vos enfants compotes et desserts santé. Si possible, covoiturez avec des proches pour vous rendre au verger.

Au Québec, chaque personne produit en moyenne plus de 400 kg de matières résiduelles annuellement, dont 28 % en papier, carton et plastique. Une bonne partie de cette production pourrait être évitée avec une réduction de la quantité d'emballages, selon Recyc Québec. Lors de la préparation des lunchs, évitez les aliments suremballés ou en portions individuelles. Acheter en vrac vous fera d'ailleurs économiser. Privilégiez toujours la vaisselle et les contenants réutilisables pour éviter la production de déchets.

Source

Équiterre

Commentaires
Partage X
Vie de famille

Des trucs pour une rentrée économique et écolo

Se connecter

S'inscrire