Vie de famille

Alimentation des étudiants: de la planification et des légumes

Alimentation : de la planification et des légumes

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Alimentation des étudiants: de la planification et des légumes

Le manque de planification, d’argent et de connaissances sur l’alimentation posent des difficultés aux étudiants. Voici des idées pour manger plus de légumes, simplement et sans se ruiner.

Quitter le nid familial et voler de nos propres ailes est à la fois excitant et exigeant pour nous, étudiants. Le changement majeur, c'est de se retrouver soudainement responsable de notre alimentation: décider des menus, faire l'épicerie, préparer les repas. Sans maman pour nous faire la cuisine, il faut se débrouiller. Cette réalité, je l'ai connue et je la vis encore. Au fil des ans, j'ai su m'organiser afin de réussir mes études et de bien me nourrir. Nous ne suivons pas tous des cours de nutrition, mais chose certaine, nous mangeons tous. C'est incontournable, l'alimentation occupe une place dans la vie de tout le monde. La clé de la réussite pour combiner études et saine alimentation est d'avoir de l'organisation et de connaître quelques notions de base pour bien manger à moindre coût.

Question de prix ou d'éducation?
«Les étudiants se nourrissent de beurre d'arachide et de Kraft Dinner®.» Cette réputation n'est pas tout à fait fausse. Avec un budget limité, nous nous penchons d'abord sur les choix relativement peu coûteux. Avouons-le, certains de nos gardes-manger renferment peu de variété d'aliments. Est-ce une question de prix ou de connaissances? La bonne nouvelle, c'est que bien manger est plus simple qu'on le pense.

Qu'est-ce que bien manger?
À chaque repas, il suffit de retrouver trois ou quatre groupes alimentaires: fruits et légumes, produits céréaliers à grains entiers de préférence, lait ou substituts et viande ou substituts. Assurrez-vous d'avoir une bonne dose de protéines au repas, comme de la viande maigre, de la volaille, du poisson, des oeufs, des produits laitiers, du tofu, des légumineuses et du fameux beurre d'arachide! Et non, ni une bière ni une banane ne valent décidément un steak! Il est temps de mettre des légumes dans le tiroir à légumes. Ainsi, mettez de la couleur dans vos assiettes en ajoutant, entre autres, des fruits et légumes. Cela est plus attrayant pour l'oeil, plus appétissant et désigne généralement une bonne teneur en vitamines, à l'exception bien sûr des Froot Loops® (que vous pouvez garder en assaisonnement...) et des roulés aux fruits! Variez les aliments afin de bénéficier de toute une gamme de nutriments. De plus, prenez des portions raisonnables en respectant votre appétit.

Finalement, prenez plaisir à cuisiner les repas et à les manger ailleurs que devant l'ordinateur. Ne faites pas la même erreur que moi. Maintenant, je mange à la table avec ma colocataire. Résultat, je suis plus productive quand je reprends mon travail. Et j'en connais plus sur ma colocataire: elle est végétarienne!Planification des repas
Pressé d'étudier et d'avancer les travaux? Préparer à manger peut sembler une lourde tâche et une perte de temps. Mais, j'ai vite pris conscience que ça l'est moins quand on planifie. Voici quelques conseils:

1. Plan de menu
Pensez à des idées de repas et élaborez le menu pour quelques jours. Si vous habitez avec un(e) colocataire, partagez la préparation. N'hésitez pas à vous inspirer de livres de recettes, de revues, de magazines ou de sites Internet.

2. Liste d'achats
Dressez la liste d'aliments nécessaires. Elle permet de réduire le nombre de visites à l'épicerie et de mieux prévoir les coûts.

3. À l'épicerie
Allez-y après avoir mangé et achetez seulement les aliments inscrits sur votre liste. Cela évite le gaspillage d'aliments, les achats en trop (ex: se retrouver avec deux pots de mayonnaise dans le frigo) et les surprises au moment de payer. Autre avantage, cela réduit le temps passé à l'épicerie.

4. Préparation des repas
Affichez le menu dans le coin-cuisine ou discutez-en la veille avec votre colocataire. Ainsi, la première personne arrivée à l'appartement peut commencer le souper. C'est la façon que je prévilégie depuis trois ans. Quel bonheur d'avoir un bon repas qui nous attend! On le fait chacune notre tour. Profitez de cette étape pour préparer le lunch pour le lendemain midi. Faites la recette en double ou, pendant la cuisson du repas, coupez des légumes et préparez une salade verte, de pâtes, de légumineuses ou un sandwich.

5. Mangez à la table
Prendre le temps de manger en bonne compagnie sans effectuer d'autres tâches est agréable et essentiel. Cela permet de vous arrêter quelques minutes, de prendre conscience de vos signaux de faim et de satiété, donc de mieux respecter vos besoins. Cette pause vous permettra de faire le plein d'énergie.

Planification du budget
Lorsqu'on est étudiant, on veut manger sainement à condition que les prix soient raisonnables. Voici mes trucs:

1. La circulaire
Lisez la circulaire de plusieurs supermarchés afin de connaître les meilleurs spéciaux de la semaine et d'en comparer les prix. Tant de circulaires, c'est beaucoup de papier dépensé selon votre coloc activiste? Alors, débrouillez-vous pour les consulter en cachette. Profitez des coupons rabais de la circulaire ou de ceux en épicerie.

2. Cuisinez à deux et pour deux
De cette façon, vous économiserez du temps et de l'argent. Si vous faites les repas à deux, vous éviterez les pertes d'aliments et vous augmenterez la variété. Par exemple, le pied de brocoli sera consommé plus vite et vous pourriez rehausser vos assiettes de légumes différents. En plus, acheter des formats réguliers est plus économique qu'acheter en portions individuelles. Si le budget vous le permet, faites des provisions d'aliments en spécial: bouillons, tomates en conserve, fruits et légumes surgelés, etc.

3. Choix alimentaires
Dans la panoplie d'aliments peu coûteux ayant de bonnes valeurs nutritives, on trouve les fruits et légumes de saison, les légumes surgelés, les produits à grains entiers (pas plus chers que leur équivalent raffiné), le lait faible en matières grasses, les légumineuses, le tofu, les oeufs, les viandes, volailles et poissons non parés ni assaisonnés, le thon pâle, le saumon et les sardines en conserve.

La morale de l'histoire
La vie d'appartement permet de relever plusieurs défis tant pour un étudiant qu'une personne à ses premières années à loyer. Quel que soit votre statut, souvent vous rencontrez les mêmes difficultés. Mais bien que vous appreniez à être responsable de votre alimentation, rien ne vous empêche d'accepter- lorsque l'occasion arrive- les petits plats maison de maman ou la fameuse sauce à spaghetti de papa!

Sources
Marquis M., Manceau M. Individual factors determining the food behaviours of single men living in appartements in Montreal as revealed by photographs and interviews. Journal of Youth Studies, 10,3:305-316, 2007.

Commentaires
Partage X
Vie de famille

Alimentation des étudiants: de la planification et des légumes

Se connecter

S'inscrire