Vie de famille

8 stratégies pour des lunchs gagnants

8 stratégies pour des lunchs gagnants

8 stratégies pour des lunchs gagnants Photographe : iStock Auteur : Marie Breton

Vie de famille

8 stratégies pour des lunchs gagnants

Voici 8 conseils pour faciliter la planification des lunchs pour toute la famille.

1. Planifier. Les bonnes intentions s'envolent en fumée lorsqu'on est pressée et qu'on n'a ni les aliments en main ni les idées en tête. Pourquoi ne pas prévoir une fois pour faire plusieurs fois? Il suffit de convenir avec notre enfant de deux ou trois semaines de menus (comme celles que nous vous proposons ici) qu'on pourra réutiliser en alternance une partie de l'année. Un petit tour à l'épicerie ensemble au préalable nourrira notre inspiration.

2. Garnir garde-manger et congélateur. Barres de céréales, biscuits à l'avoine, fruits séchés, noix, petites boîtes de jus, de lait, de compote, de thon ou de salade de légumineuses, ces aliments se gardent facilement plusieurs mois. Lorsqu'on prépare les repas de la semaine, on peut aussi mettre de côté un peu de soupe, de lasagne, de chili ou de poulet cuit et quelques muffins ou tranches de gâteau pour les congeler en portions individuelles.

3. Y aller «petit». De trop grosses portions peuvent décourager un enfant et l'amener à se désintéresser de tout son repas. Les jeunes adorent choisir parmi une variété d'aliments servis en petites quantités, surtout lorsque ceux-ci se mangent avec les doigts. C'est comme ouvrir un cadeau de fête à chaque fois! Cela les incite même souvent à manger davantage.

4. Être créatif. Les enfants se lassent rapidement, même de leurs aliments préférés, parce qu'ils accordent de l'importance à ce que goûtent et à quoi ressemblent les choses. Pour garder leur intérêt: on râpe ou taille les carottes en rondelles plutôt qu'en bâtonnets, on fait cuire la pâte à muffins dans un moule à pain, et on le coupe en tranches, on congèle différents pains (tortillas, pitas, muffins anglais, bagels, pains à sousmarin ou autres) et on change la sorte (ou même la forme grâce à des emporte-pièce) selon l'humeur. Même les pommes et les raisins viennent en plusieurs variétés!

5. Impliquer les enfants. Qu'il s'agisse de décider du menu, de préparer ou même d'emballer son lunch, l'enfant qui met la main à la pâte a de bien meilleures chances d'apprécier son repas.

6. Faire le lunch la veille. La priorité du matin, c'est le déjeuner, pas le dîner. En préparant les sandwichs, en portionnant le yogourt, en cuisant les oeufs ou en coupant les fruits, les crudités ou le fromage la veille, on réduira considérablement notre niveau de stress. Le meilleur moment: l'heure du souper, quand les aliments et les ustensiles sont déjà sortis. De plus, en séjournant toute la nuit au frigo, nos aliments auront aussi l'avantage de refroidir à fond, de sorte qu'ils resteront frais plus longtemps le lendemain (on n'oublie toutefois pas le contenant réfrigérant!).

7. Ajouter un petit quelque chose de spécial. Une des raisons pour lesquelles les enfants raffolent des repas de fast-food et des céréales pour enfants, c'est la surprise à l'intérieur! À l'occasion, un billet doux, un autocollant, une serviette de table spéciale ou toute autre babiole bon marché saura mettre l'ambiance à la fête. Surprise!

8. Maintenir la communication. Demandons régulièrement à notre enfant ce qu'il a aimé ou non dans son lunch, s'il a jeté des aliments et pourquoi, si les quantités convenaient à son appétit et comment on pourrait améliorer les choses.

Commentaires

Partage X
Vie de famille

8 stratégies pour des lunchs gagnants

Se connecter

S'inscrire