Lamentations, chicanes, insatisfactions... En vacances ou lors de simples sorties, nos enfants sont si désagréables qu'on n'a pas envie d'aller où que ce soit avec eux. Que faire?

La psychologue et coach de vie Sylvie Boucher suggère de lâcher prise temporairement sur certains aspects. «On décide ce qui est négociable et ce qui ne l'est pas.» Bref, on choisit nos batailles tout en précisant aux enfants qu'on reviendra à notre routine habituelle après les vacances. On peut aussi prévoir des moments de solitude pour chaque parent. Par exemple, l'un se promène longuement sur la plage pendant que l'autre s'occupe de la marmaille. Le lendemain, c'est l'inverse.

Autre possibilité: séparer la famille, le temps d'une sortie et selon les préférences de chacun. On va au zoo avec fiston, pendant que notre conjoint passe la journée au bord de l'eau avec l'aîné. «Rien ne nous oblige à être tous ensemble tout le temps, rappelle Sylvie Boucher. Prendre un peu d'air permet de recharger ses batteries.» 

 

À LIRE: Il me dérange quand je parle au téléphone