Loisirs et jeux

Les jeux vidéo pour développer la vision et la dextérité des enfants

� Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : � Istockphoto.com

Loisirs et jeux

Les jeux vidéo pour développer la vision et la dextérité des enfants

On accuse souvent les jeux vidéo de tous les torts, mais plusieurs études ont démontré que les risques liés à leur utilisation sont faibles. Plus étonnant encore, les jeux vidéo pourraient contribuer à développer des habiletés motrices, psychologiques ou même sociales, lorsqu'ils sont utilisés avec un contrôle parental et avec modération.

La vision

En 2007, des chercheurs ont constaté que les amateurs de jeux vidéo d'action améliorent de 20% leur résolution oculaire, c'est-à-dire la précision de l'image que l'œil est capable de former. Confirmant ces données, une étude scientifique publiée dans la revue Nature Neuroscience en 2009, démontrait que les jeux vidéo d'action permettent d'accroître la sensibilité des yeux aux contrastes.

Les chercheurs de l'Université de Rochester, dans l'État de New York, ont constaté que la sensibilité oculaire d'un groupe d'individus ayant joué à des jeux d'action, comme Call of Duty 2, s'est bonifiée de 43 à 58 % par rapport à celle d'un deuxième groupe qui a joué à d'autres jeux, comme The Sims 2. De plus, l'impact positif pouvait toujours être observé deux ans après l'étude.

La vie sociale

Parmi les autres bienfaits prouvés, les jeux vidéo seraient bénéfiques pour la vie sociale des jeunes. Une enquête réalisée en 2008 par le groupe de recherche américain Pew Internet & American Life Project auprès de 1102 jeunes de 12 à 17 ans, a révélé que ceux qui s'adonnent aux jeux vidéo seraient plus susceptibles de s'investir dans leur milieu et dans leur communauté. L'enquête réfute même la théorie de l'isolement des jeunes joueurs en révélant que 66 % d'entre eux utilisent le jeu vidéo comme moyen de se rassembler et d'enchaîner sur d'autres activités lorsqu'ils sont plus vieux.

« Le côté social est essentiel, insiste Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance, conférencière et auteure de plusieurs livres. Il ne faut pas que l'écran devienne une façon de s'isoler. Si l'enfant joue avec des amis ou ses parents, l'activité peut même devenir éducative, car on peut commenter les gestes, questionner les choix, dédramatiser les événements. »

La déduction, la logique et l'autocontrôle

Selon Sylvie Boucier, les jeux vidéo développent beaucoup la débrouillardise de l'enfant, « car il travaille par essais-erreurs et tente de trouver une façon de faire pour arriver à faire ce qu'il veut. » La logique et la déduction sont alors sollicitées. « Le joueur fait des tentatives et voit dans quelles mesures cela réussit ou ne réussit pas. Si ça ne marche pas, il change de stratégie. Cela développe donc la capacité d'émettre des hypothèses. L'autocontrôle entre également en jeu, car l'enfant ne doit pas s'énerver quand ça ne marche pas. C'est un bon entraînement pour les tout-petits, chez qui la maturation neurologique n'est pas totalement présente. »

Autres bénéfices

Dans un article publié en 2007 dans la revue Sciences humaines, la psychologue Celia Hodent-Villaman mentionne que l'ensemble des études publiées sur le sujet « montre que les jeux vidéo sont loin d'être débilitants. L'utilisation régulière de l'ordinateur en général a un impact positif sur le développement cognitif de l'enfant et de l'adolescent. Elle améliorerait, entre autres, la motricité fine, la reconnaissance de l'alphabet et des nombres, l'estime de soi, la compréhension de concepts généraux relatifs à la taille, la direction, la position, le temps, la quantité et la classification. »

Activités sportives: avis controversés

Les avis diffèrent en ce qui concerne les bénéfices des activités « sportives » offertes avec la Wii ou d'autres jeux. Une étude britannique révélait récemment que ces jeux sont loin de procurer les bienfaits attribuables aux vrais exercices physiques.

Quant aux jeux qui « entraînent » le cerveau, comme Brain Age, les experts ne voient pas tous des bénéfices réels. Sylvie Bourcier ne conseille pas aux parents d'avoir recours aux jeux de cette catégorie qui s'adressent aux tout-petits. « L'apprentissage des enfants de trois ans et moins se fait avant tout à travers les sens, dit-elle. L'enfant apprend en explorant, en touchant, en sentant. Si les seuls sens sollicités sont l'ouïe et la vue, on lui soustrait une bonne partie de son apprentissage. »

Quoi qu'il en soit, les bienfaits des jeux vidéo ne réussiront à contrer les aspects négatifs que s'ils sont utilisés avec modération et surveillance parentale. « Il faut que l'appareil soit dans une aire commune de la maison pour que les parents puissent voir ce que l'enfant fait, le temps qu'il passe à jouer et les choix qu'il fait en jouant, explique Sylvie Bourcier. Ni la télé, ni les jeux, ni les films ne peuvent remplacer les parents et ne doivent être utilisés comme gardienne! »

  • 99 % des garçons et 94 % des filles de 12 à 17 ans jouent aux jeux vidéo;
  • 86 % des adolescents jouent avec une console comme Xbox, PlayStation ou Wii;
  • 73 % jouent à des jeux sur un ordinateur;
  • 60 % utilisent une console portable comme la PlayStation Portable de Sony, le Nintendo DS ou le Game Boy;
  • 48 % utilisent un téléphone cellulaire ou un organisateur portable pour jouer à des jeux.
Les cinq jeux les plus appréciés par les jeunes américains:
  • Guitar Hero,
  • Halo 3
  • Madden NFL
  • Solitaire
  • Dance Dance Revolution

Statistiques tirées de l'étude « Teens, Video Games and Civics » réalisée aux États-Unis en 2008 par Pew Internet & American Life Project

Saviez-vous que?

L'ensemble des études publiées sur le sujet montre que les jeux vidéo sont loin d'être débilitants.

Commentaires
Partage X
Loisirs et jeux

Les jeux vidéo pour développer la vision et la dextérité des enfants

Se connecter

S'inscrire