Grossesse

Se préparer à accoucher à la maison

Se préparer à accoucher à la maison

iStockphoto.com Photographe : iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Se préparer à accoucher à la maison

Aussi magique qu’il soit, l’accouchement à domicile n’est pas synonyme d’improvisation. Conseils pour se préparer à accoucher à la maison en toute quiétude.

La planification d'un accouchement à la maison débute aux alentours de la 35e semaine de grossesse. C'est alors qu'on signe le «consentement aux services d'une sage-femme pour un accouchement à domicile» et qu'on reçoit le «bac de la future maman» de la maison des naissances.

Ce bac, c'est le premier témoin de l'aventure qui s'annonce. Son contenu est cependant loin d'être poétique: pince pour clamper le cordon ombilical, petit bonnet, carnet de santé, poire nasale, compresses, soluté, instruments stériles et médicaments qu'il faudra placer au frigo dans les plus brefs délais.

La maison répond-elle aux normes des sages-femmes?

Le premier élément à considérer pour accoucher à la maison est justement la maison. Quelques semaines avant l'accouchement, la sage-femme effectue une visite d'inspection. Elle vérifie que la maison est propre et facile d'accès pour les ambulanciers, que l'éclairage de la chambre à coucher est suffisant et s'il est possible, en cas d'urgence, d'accrocher un soluté au-dessus du lit (clou d'un cadre, tête de lit, lampe sur pied, etc.).

Une fois la demeure jugée sécuritaire, les futurs parents doivent préparer un plan de la maison pour la sage-femme et vérifier que leur adresse est bien visible de la rue. Ils s'assurent également que l'éclairage extérieur est fonctionnel, que l'escalier et l'entrée sont dégagés et qu'il y aura suffisamment d'espaces de stationnement pour les deux sages-femmes, l'aide natale, l'étudiante sage-femme, etc. Et ce, en gardant l'entrée de la maison dégagée pour l'ambulance, en cas d'urgence.

Il faut aussi penser à afficher sur le réfrigérateur une liste des numéros de téléphone importants: gardiennes, sages-femmes, centre hospitalier le plus près, etc. Pour les ambulanciers, on ajoute une fiche d'identification de la mère (nom, âge, groupe sanguin, allergies, numéro d'assurance-maladie).

Préparer la chambre

La liste des préparatifs remis par la sage-femme permet de préparer la chambre... et de limiter le nettoyage!

- Faire le lit (a) et le couvrir d'un grand plastique solidement fixé. Par-dessus, refaire le lit avec des draps usagés (b). Après l'accouchement, l'aide natale n'aura qu'à enlever les draps souillés (b) et le plastique pour que la mère et l'enfant s'endorment dans des draps propres (a).

- Protéger quelques oreillers.

- Prévoir une poubelle avec plusieurs grands sacs verts et un panier pour le linge souillé.

- Prévoir environ cinq sacs de plastique (sacs d'épicerie).

- S'assurer de pouvoir chauffer la pièce où se déroulera l'accouchement.

Le nécessaire de préparation de la mère

À côté du bac remis par la maison de naissance, la mère prépare son propre bac contenant:

- une petite bouteille d'huile d'amande ou d'huile d'olive,
- une grosse boîte de papiers mouchoirs,
- trois bols en plastique ou en métal de grosseur moyenne,
- de grandes serviettes, des serviettes à main et des débarbouillettes,
- une douzaine de petites couvertures de flanelle que les sages-femmes réchaufferont avant d'envelopper le bébé,
- un petit bonnet de coton pour le bébé,
- une grande couverture pour la maman,
- des serviettes hygiéniques super absorbantes,
- une bouteille de peroxyde ou de produit nettoyant,
- un sac magique ou un coussin chauffant,
- un miroir portatif,
- des pailles pliantes pour que la mère puisse boire couchée,
- une lampe de poche,
- un appareil photo et/ou vidéo.

Prévoir aussi une petite valise pour maman et bébé, au cas où il y aurait un transfert à l'hôpital.

  

Lire aussi: L'ostéopathie pendant la grossesse et La chiropratique diminue la douleur de l'accouchement.

Le déroulement de l'accouchement

Pour l'accouchement, on oublie les scènes de film où la mère accouche seule avec la sage-femme. Les sages-femmes arrivent à deux et sont accompagnées d'une aide natale. Elles disposent aussi de tous les instruments nécessaires pour surveiller les signes vitaux de la mère et de l'enfant pendant l'accouchement, réanimer l'enfant et l'intuber, en cas de besoin, faire des prélèvements sanguins et des perfusions intraveineuses. Les sages-femmes apportent aussi un contenant pour disposer des déchets biomédicaux ainsi qu'une panoplie de médicaments, tels que les ocytociques, l'anesthésique local, l'oxygène, la vitamine K, etc.

Pendant que la mère vit ses contractions, la sage-femme installe discrètement son matériel dans la chambre. Sa collègue et l'aide natale viennent lui prêter main forte au dernier moment. Et quand tout est terminé et que maman et bébé sont confortablement installés, l'aide natale nettoie la chambre et les draps. Elle peut même préparer une assiette de crudités, de fruits et de fromages pour la mère. À condition que le frigo soit bien garni!

  

Lire aussi: J'ai accouché à la maison et notre dossier sur l'accouchement.

Commentaires

Partage X
Grossesse

Se préparer à accoucher à la maison

Se connecter

S'inscrire