Grossesse

Peut-on boire de l'alcool pendant la grossesse?

Peut-on boire de l'alcool pendant la grossesse?

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Peut-on boire de l'alcool pendant la grossesse?

Boire lorsqu’on est enceinte est déconseillé. Mais un seul verre de vin est-il vraiment néfaste pour la santé de notre bébé ? On fait le point sur la consommation d’alcool pendant la grossesse.

La plupart des femmes savent qu'une consommation d'alcool excessive est risquée pour la santé de leur bébé, mais certaines s'autorisent un verre occasionnel. Selon la dernière enquête canadienne sur l'expérience de la maternité (EEM) publiée en 2009, 21,2% des répondantes québécoises avaient consommé de l'alcool au moins une fois après avoir appris qu'elles étaient enceintes. Mais même un seul verre est-il sans danger ?

« Bien sûr, plus on boit d'alcool, plus il y a de risques pour le fœtus, mais le problème, c'est qu'on ne sait pas à partir de quelle dose cela peut être problématique, donc dans le doute on s'abstient », explique Dr Yaremko, pédiatre à l'hôpital de Montréal pour enfants. Idéalement, on devrait donc éviter totalement l'alcool dès que l'on envisage d'avoir un enfant puisqu'on peut découvrir que l'on est enceinte plusieurs semaines, après la conception.

Les effets pour le fœtus
L'alcool peut avoir des conséquences sur le bon déroulement de la grossesse (fausse couche et accouchement prématuré), mais aussi sur le développement de l'enfant à naître : retards de croissance, malformations diverses (membres, organes), problèmes d'attention, difficultés d'apprentissage, problèmes de comportement, manque de jugement et altération de la mémoire à court terme.

L'un des troubles causé par la consommation d'alcool pendant la grossesse est le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF). Pour qu'un tel diagnostic soit établi, l'enfant doit présenter les trois caractéristiques suivantes : un retard de croissance prénatal ou postnatal, un retard de développement neurologique ou des troubles du comportement et des traits faciaux typiques (tels une lèvre supérieure mince, un sillon mal dessiné ou absent entre la lèvre supérieure et le nez, un visage plat, un nez court).

À lire aussi: 10 super aliments pour la femme enceinte

À toutes les étapes de la grossesse, le développement du fœtus peut être touché par la consommation d'alcool de la mère. Le cerveau est particulièrement sensible à l'alcool, du premier au troisième trimestre.

Même si les cas de séquelles concernent principalement les enfants de mères ayant bu régulièrement et parfois avec excès pendant leur grossesse, la plupart des médecins prônent l'abstinence.

En revanche, certaines études comme celle de chercheurs de l'Université de Copenhague, publiée à l'automne 2013, vont à contre-courant en stipulant qu'une faible consommation d'alcool  pendant la grossesse (un maximum d'une bouteille de vin par mois) pourrait avoir un effet bénéfique. En effet selon leur conclusion : les enfants dont la mère avait bu modérément pendant la grossesse étaient "mieux adaptés" sur le plan émotionnel à l'âge de sept ans.

Toutefois, les chercheurs nuancent avec prudence ce résultat en suspectant que ce n'est pas la consommation d'alcool en tant que tel qui aurait été bénéfique, mais d'autres éléments liés au mode de vie de ces femmes se permettant un verre de vin occasionnel. Ils précisent que ce n'est en aucun cas une invitation à boire pour les femmes enceintes.


Pour en savoir plus : Grossesse, alcool et drogues : ce qu'il faut savoir

Commentaires

Partage X
Grossesse

Peut-on boire de l'alcool pendant la grossesse?

Se connecter

S'inscrire