Grossesse

Journal de grossesse: semaines 18 et 19

Journal de grossesse: semaines 18 et 19

iStockphoto.com Photographe : iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Journal de grossesse: semaines 18 et 19

La deuxième échographie montre un petit être bien formé. Son sexe? Secret bien gardé entre échographiste et bébé! Journal de grossesse, semaines 18 et 19.

Grosse bedaine et vêtements de maternité

Pouf! Ma bedaine est sortie tout d'un coup. Et c'est sans parler de mes seins. Je n'ai plus seulement l'air de trop avoir mangé, ça paraît vraiment que je suis enceinte. Quelqu'un m'a même offert sa place dans le métro (j'avais enlevé mon manteau, tout de même). L'heure est aux vêtements de maternité. Je dois récupérer ceux que j'ai prêtés à mes soeurs et à une amie. Avec le baby-boom actuel, les vêtements de ma première grossesse n'allaient certainement pas nourrir les mites au fond d'un coffre.

Mes nouvelles rondeurs expliquent les 2 kg (5 lb) pris depuis le début de ma grossesse. Pourtant, mon bébé ne pèse que 200 g (1/2 lb), environ le poids d'une mangue. Le reste est partagé entre le liquide amniotique, l'utérus, le placenta, ainsi qu'un volume sanguin et de nouvelles réserves de gras. Je prendrai encore près de 9 kg (20 lb) d'ici la fin; le rythme de ma prise de poids va drôlement s'accélérer au cours des prochaines semaines.

Mes besoins en calories aussi sont augmentés par rapport au début de ma grossesse: environ 300 kcal supplémentaires par jour, plutôt que 100 kcal au premier trimestre. Sur les quelques 2 000 kcal que je consomme quotidiennement, ce n'est pas tant que ça. Un grand verre de lait procure environ 100 kcal. Un fruit et une tranche de pain de blé entier en fournissent 200 de plus. On voit bien que ce n'est pas nécessaire de doubler toutes nos portions en mangeant comme deux...

Personnellement, je respecte ma faim et je ne constate pas que mon appétit a beaucoup augmenté. À côté de l'appétit sans fond qui m'attend au début de l'allaitement, ce n'est vraiment rien.

Je commence à sentir bébé

Même si mon bébé est encore très petit, je sens qu'il commence à prendre de la place. Lui, l'utérus et le placenta pour être plus exact. Et tout ça pèse de plus en plus sur ma vessie, surtout quand je cours. J'ai beau aller à la toilette une minute avant de chausser mes espadrilles, c'est immanquable, j'ai envie avant d'avoir franchi cinq coins de rue. Je réussis tout de même à parcourir la distance voulue, mais arrivée à la maison, ôtez-vous de mon chemin, la salle de bain est mienne.

Je commence à sentir bébé bouger, mais c'est très subtil. On dirait une petite bulle ou une petite vague qui me frôle. C'est facile de confondre cette sensation avec des gargouillis ou des mouvements intestinaux, alors je ne suis jamais vraiment certaine de ce que c'est. Les vrais coups de pieds ne sauraient tarder et à ce moment, je ne pourrai plus me tromper. Même ma «grande» fille sentira son petit frère ou sa petite soeur bouger. J'ai hâte.

  

Lire nos dossiers sur la grossesse

échographie, un garçon ou une fille?

La deuxième échographie a lieu généralement entre la 19e et la 24e semaine. En théorie, c'est pour moi le dernier contact visuel avec mon bébé avant sa naissance. Pour le médecin, c'est plutôt l'occasion de vérifier que la croissance du foetus et le développement de certains organes se déroulent normalement.

C'est aussi le temps de mettre ma vessie à l'épreuve; j'ai dû boire 1¼ litre (5 tasses) d'eau une heure avant mon rendez-vous afin que ma vessie soit pleine et le bébé mieux visible. C'est non seulement une quantité difficile à avaler en peu de temps, c'est encore plus difficile de la garder quand on sent que la vessie veut exploser. Mais, «il faut ce qu'il faut».

La première image que nous avons de bébé, c'est lui qui suce son pouce. Il est couché sur le dos, paisible. Pas pour longtemps, car la sonde qui appuie sur mon ventre trouble assez rapidement sa tranquillité. Pour le voir sous toutes ses coutures, la technicienne déplace son instrument et il en ressent évidemment les remous. Il se met à bouger lui aussi et change de position continuellement. En déplaçant la sonde, on peut observer tous ses membres et ses organes (coeur, estomac, reins, etc.). On peut même compter ses orteils. Toutes les mesures correspondent au stade de développement. Pour ce qu'on peut en connaître, notre bébé est normal.

L'échographie m'aide aussi à comprendre pourquoi je sens moins mon bébé bouger qu'à ma première grossesse. C'est que le placenta est situé sur la paroi avant de mon utérus et fait donc un coussin d'un bon 3 cm d'épaisseur entre lui et ma peau. Ça ne m'empêchera pas de le sentir bouger, car bientôt, il déformera littéralement mon ventre en se tournant. Je ne pourrai peut-être toutefois pas distinguer ses pieds ni palper sa tête, ses bras ou son dos...

Une chance sur deux d'avoir raison

Si nous avions voulu le savoir, c'est cette échographie qui aurait pu nous révéler si c'est un garçon ou une fille qui se cache dans mon ventre. Mais avant même que la technicienne ne verse de la gelée sur mon ventre, je lui ai dit qu'on voulait garder le sexe secret. Secret qu'elle a percé avec son oeil averti, mais qu'elle garde pour elle. Pour deux parents éblouis et émus par leur petit cependant, ça ne saute pas nécessairement aux yeux. Nos grands-mères, nos tantes et nos voisines quant à elles, ont chacune leur théorie pour faire leur prédiction... et chacune a une chance sur deux d'avoir raison! Moi je prédis que tout le monde connaîtra la réponse... dans 5 mois.

  

Lire notre dossier sur l'accouchement

Sources

Maman pour la vie, Ma grossesse, informations sur le portail Internet: www.mamanpourlavie.com/grossesse

Laurendeau, H., Coutu, B. L'alimentation durant la grossesse, Les Éditions de l'Homme, 1999, 283 pages.

Commentaires

Partage X
Grossesse

Journal de grossesse: semaines 18 et 19

Se connecter

S'inscrire