Grossesse

Grossesse: comprendre les sautes d’humeur

Grossesse: comprendre les sautes d’humeur

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Grossesse: comprendre les sautes d’humeur

Pleurer en regardant une publicité à la télévision ou encore se fâcher contre une collègue pour un rien durant la grossesse, est-ce normal? On en discute avec une omnipraticienne en périnatalité.

Les femmes ne répondent pas toutes de la même manière aux variations hormonales. «Alors que certaines sont très irritables en syndrome prémenstruel, d'autres n'en ont jamais vécu. Il en va de même durant la grossesse», affirme Mariam Colbert, médecin omnipraticienne en périnatalité et cofondatrice du centre de périnatalité l'Autre maison.

Plusieurs facteurs influencent l'humeur de la future mère:

  • Les changements hormonaux

Du point de vue physiologique, le premier trimestre amène un lot considérable de changements hormonaux, telle l'augmentation de la progestérone. «Il s'agit de la même hormone sécrétée en grande quantité à l'adolescence. En début de grossesse, les futures mamans dormiraient tout le temps, comme lorsqu'elles avaient 14 ans! Quand on est fatiguée, on est moins patiente et plus irritable», observe la Dre Colbert.

  • Les symptômes physiques

Règle générale, les femmes qui souffrent de nausées, de vomissements, de maux de dos ou de reflux gastriques, par exemple, sont plus sujettes aux sautes d'humeur que celles dont la grossesse se déroule sans anicroche.

  • Le contexte de la grossesse

Certaines futures mères évoluant dans un environnement instable vivront des variations émotionnelles quotidiennes. «Une femme heureuse d'être enceinte, dont le couple est stable, qui vit dans un milieu sécurisant, qui a le soutien de la famille et qui a connu une belle enfance, risque de subir moins de sautes d'humeur et d'être moins irritable, inquiète ou anxieuse qu'une femme dans une situation précaire», précise l'omnipraticienne en périnatalité.

Est-ce que toutes les femmes en vivent?

Dans la plupart des cas, on retrouvera une augmentation de l'émotivité. Telle une loupe, la grossesse amplifie les traits de caractère déjà présents chez la future maman. «Si d'ordinaire une femme est irritable, lorsqu'elle est enceinte, cette caractéristique risque d'être exacerbée. De même, si elle a des tendances dépressives, elle court le risque de voir cet état s'accentuer.»

La grossesse amène la femme à passer d'un état à un autre et l'incite à remettre en question plusieurs aspects de son existence. «Le fait de porter un enfant met la future maman en contact étroit avec ses émotions, ce qui la rend plus vulnérable. Ainsi, on note souvent une plus faible tolérance au stress, mais une capacité d'introspection accrue ainsi qu'une plus grande ouverture à autrui», conclut Dr Colbert.

À lire aussi: Peut-on courir enceinte?

 

 

Commentaires

Partage X
Grossesse

Grossesse: comprendre les sautes d’humeur

Se connecter

S'inscrire