Grossesse

Endométriose et grossesse: est-ce compatible?

Endométriose et grossesse: est-ce compatible?

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Endométriose et grossesse: est-ce compatible?

Recevoir un diagnostic d’endométriose amène son lot d’incertitudes, surtout lorsque l’on tente de concevoir. Oui, c’est une cause d’infertilité, mais plus de la moitié des femmes qui en sont atteintes réussissent toutefois à tomber enceintes.

L'endométriose est l'une des maladies gynécologiques les plus fréquentes: environ 11% des femmes en âge de procréer en sont atteintes. On n'en connaît pas encore la cause exacte, mais on croit qu'elle pourrait être due à des menstruations rétrogrades (une partie des saignements contenant des cellules endométriales remontent et s'implantent dans les trompes de Fallope ou dans la cavité abdominale), combinées à un mauvais fonctionnement du système immunitaire. Ce trouble gynécologique est généralement diagnostiqué entre 25 et 40 ans.

L'endométriose se caractérise par la présence de tissus de l'endomètre (la muqueuse utérine) en dehors de l'utérus. «Les lésions et implants endométriosiques se retrouvent le plus souvent sur les ovaires et les trompes de Fallope et, plus rarement, sur la vessie, l'intestin ou ailleurs dans le corps. Quand les lésions prennent la forme de kystes, on les appelle endométriomes. Ils se situent principalement sur les ovaires», explique le Dr Aziz Aris, professeur et chercheur au département d'obstétrique et de gynécologie de la faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke. Ces tissus endométriosiques réagissent de la même façon que l'endomètre lors des cycles menstruels, c'est-à-dire qu'ils s'épaississent et se dégradent, entraînant des saignements tous les mois lorsqu'il n'y a pas de fécondation.

À LIRE AUSSI: 10 superaliments pour la femme enceinte 

La douleur lors des menstruations est le premier symptôme de l'endométriose. Certaines femmes en ressentent aussi durant la période d'ovulation ou lors des relations sexuelles, tandis que d'autres ne présentent aucun symptôme. «L'intensité de la douleur est extrêmement variable d'une femme à l'autre. Elle n'est généralement pas proportionnelle au stade de l'endométriose. Celle-ci est classée en quatre stades, de léger à sévère, selon le nombre et la grosseur des lésions ainsi que leur emplacement», précise le Dr Aris.

Une cause d'infertilité

Un peu plus de 40% des femmes qui en sont atteintes sont infertiles. Encore une fois, le stade importe peu; c'est en fait la formation d'adhérences qui peut provoquer l'infertilité. «Les tissus enflammés finissent par cicatriser, ce qui crée des adhérences. Lorsque celles-ci se trouvent sur les trompes de Fallope ou les ovaires, par exemple, elles peuvent empêcher la libération de l'ovule ou entraver le processus normal de fécondation, explique le Dr Aris. On croit que l'infertilité pourrait également être due à l'inflammation causée par les lésions endométriosiques, mais les études manquent concernant ce sujet.»

Il existe plusieurs traitements pour soulager les symptômes de l'endométriose. Pour les femmes qui tentent de concevoir, une opération mineure est parfois effectuée par laparoscopie; elle consiste à sectionner les adhérences ou à les brûler au laser ou avec un électrocautère.

Chez la femme enceinte, l'endométriose n'aura pas d'incidence sur les complications classiques de la grossesse, telles que le diabète gestationnel, la prééclampsie ou le retard de croissance intra-utérin par exemple. «Par contre, cet état augmente de façon significative les risques de fausses couches spontanées, qu'elles soient précoces ou tardives. Cette grossesse doit donc être considérée à risque, ce qui requiert un suivi médical particulier», conclut le Dr Aris.

Commentaires

Partage X
Grossesse

Endométriose et grossesse: est-ce compatible?

Se connecter

S'inscrire