Mathieu, 2 ans, est capable de lancer un ballon avec sa grande soeur de 5 ans, mais il parle à peine. Irina de son côté parle beaucoup, mais est encore aux couches à plus de 3 ans et demi. Le développement de ces enfants est-il normal?

Comme parent, on est habituellement très attentif au développement de notre enfant. Autant on se réjouit de ses petits et grands progrès, autant on s'inquiète du rythme parfois plus lent de certains aspects de son développement. Mais comment distingue-t-on l'enfant qui est tout simplement «plus lent» de celui qui présente un réel retard de développement? Et surtout, quelles sont les ressources qui s'offrent à nous?

Le développement... unique des enfants!
On doit d'abord savoir que le développement normal de l'enfant suit un ordre prévisible. Par exemple, les enfants apprennent d'abord à s'asseoir, se promènent ensuite à quatre pattes, se tiennent en appui sur les meubles puis enfin, marchent seuls, même s'ils ne le font pas tous au même âge. On comprend donc que chaque enfant est unique et se développe à son propre rythme: il a ses propres intérêts, ses préférences qui font qu'il se développera différemment de son frère, son ami ou son petit voisin. Ainsi, l'enfant plus sportif se développera plus rapidement au niveau de sa motricité, alors que l'enfant sociable aura une plus grande motivation à apprendre à parler pour communiquer avec ses amis.

Mathieu, par exemple, se développe très bien au niveau moteur même si son langage est moins élaboré. Pour Irina, c'est la sphère de l'autonomie qui semble plus difficile à acquérir malgré de grandes forces à d'autres niveaux. Les parents de Mathieu et Irina n'ont pas à s'inquiéter: un des aspects du développement de leurs enfants semble tout simplement plus lent que les autres.