Vie de famille

Nos enfants et l'argent

Nos enfants et l'argent

Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Nos enfants et l'argent

On aimerait bien que nos enfants, une fois adultes, ne soient ni chiches ni dépensiers à outrance. Voici comment y parvenir.

Selon Martine Cinq-Mars, psychologue, pour développer un rapport sain avec l'argent, il faut comprendre que celui-ci remplit une fonction utilitaire. «On a besoin d'argent pour vivre, mais on ne mise pas sur notre pouvoir d'achat pour être heureux.» Pour cela, l'argent ne doit être ni un sujet tabou ni un sujet émotif. «Bon nombre de parents ne parlent pas du tout d'argent à leurs enfants, explique Louise Champagne, psychologue. Si on n'éduque pas notre enfant à l'argent, il ne connaîtra pas la valeur des choses.» Aussi, un enfant qui grandit dans une famille, où les conflits d'argent sont fréquents, risque de voir l'argent comme une source de stress, et son rapport avec celui-ci pourrait devenir malsain.

On doit donc commencer très tôt à parler d'argent avec notre progéniture. «L'enfant doit apprendre en bas âge que l'argent ne tombe pas du ciel et que ce que l'on achète (cadeaux, jouets, vacances, cinémas, friandises, etc.) doit être payé, de même que le logis, la nourriture et le reste, note Marie J. Lachance, professeure au Département d'économie agroalimentaire et sciences de la consommation de l'Université Laval. Évidemment, on tient compte de la capacité de compréhension de l'enfant. Pour les plus petits, par exemple, on peut les informer que l'argent qui sort du «mur» (le guichet!) vient du compte bancaire de papa ou maman.»

Être un bon modèle
Pour aider notre enfant à prendre de bonnes habitudes avec l'argent, il est préférable de donner l'exemple. «Les enfants apprennent beaucoup par imitation, explique Lise Morin, conseillère budgétaire et responsable de l'ACEF de l'Est. Si on dépense sans compter et que nos finances sont dans le rouge, il devient difficile de faire la leçon à notre progéniture.»

Notre mode de consommation influencera également notre rejeton. Que se passe-t-il lorsqu'on fait des courses avec Junior? Est-ce qu'on cède à ses moindres caprices, histoire d'avoir la paix? «Le parent doit mettre des limites, précise Lise Morin. Si on veut enseigner à l'enfant l'importance de faire des choix, il faut être capable de lui signifier qu'il ne peut pas tout avoir. Surtout, on doit éviter de récompenser le moindre comportement positif de l'enfant en lui achetant quelque chose. On l'habitue alors à se gratifier en consommant.»Jeu et argent de poche
Selon Louise Champagne, le jeu peut être une bonne façon d'inculquer des notions de finances personnelles à nos rejetons. «Par exemple, en jouant à l'épicerie, l'enfant apprend à calculer des sous. Il s'habitue à faire des additions et des soustractions et à manipuler l'argent. Lorsque l'enfant est un peu plus grand, vers six ou sept ans, on peut lui donner une petite allocation et l'encourager à économiser.» Pour les petits, on utilise la tirelire. En manipulant l'argent, l'enfant apprendra à différencier les pièces de monnaie. On peut aussi l'inciter à déposer ses étrennes en argent dans un compte à la caisse ou à la banque. L'enfant puisera dans sa tirelire pour ses dépenses courantes et retirera de l'argent de son compte pour les articles plus coûteux, ou encore il verra grossir progressivement le montant de ses épargnes.

C'est à chaque famille de décider ce qui doit être rémunéré ou non en fonction de ses valeurs, mais il faut éviter de monnayer les résultats scolaires. D'une part, les difficultés scolaires sont souvent indépendantes de la volonté de l'enfant. D'autre part, notre rejeton pourrait en venir à être studieux uniquement pour obtenir de l'argent. De même, ajoute Lise Morin, il peut être nuisible de payer l'enfant en échange de chaque corvée: «C'est normal que l'enfant fasse son lit et range sa chambre.» Combien d'argent de poche par semaine? Selon certains experts, on donne 1 $ par année d'âge de l'enfant. D'autres estiment que c'est beaucoup trop. Encore une fois, on décide en fonction de nos valeurs et… de notre budget!Responsabiliser l'enfant
On doit aussi donner à l'enfant l'occasion de faire des choix. Par exemple, en lui expliquant qu'il peut dépenser son argent tout de suite pour s'acheter des friandises, ou encore économiser pendant quelques semaines pour s'offrir un article qui lui tient vraiment à cœur. L'enfant apprend à désirer et comprend qu'il devra renoncer à certaines activités pour s'en permettre d'autres. On peut aussi lui proposer d'économiser pour payer la moitié d'un article coûteux, et on paiera l'autre moitié. De cette façon, on aide l'enfant à se responsabiliser.

Lorsque l'enfant sera plus âgé, soit vers 13 ans, Lise Morin conseille de lui confier la gestion d'un mini-budget. «On établit des règles. Par exemple, avec une certaine somme par mois, le jeune devra payer ses sorties et ses repas à la cafétéria. Il a tout dépensé avant l'échéance? On lui demande ce qu'il en a fait et on lui rappelle qu'il devra attendre le mois prochain avant d'avoir de l'argent. On peut aussi lui en prêter en retenant la somme sur l'allocation suivante.»

Au fur et à mesure que le jeune grandit, on lui confie davantage de responsabilités, en ajustant en conséquence son allocation. Vers 16 ans, l'adolescent peut aussi travailler un peu pour payer ses loisirs, les cadeaux aux amis, ses voyages scolaires, etc. Il s'agit en fait de l'aider à devenir un bon gestionnaire de ses finances personnelles.

Quelques ressources
Le site de l'ACEF de l'Est comporte, notamment, une bibliographie sur les jeunes et l'argent et des statistiques intéressantes.

Entretien sur l'argent de poche avec Édith Tartar-Goddet, psychosociologue française, spécialisée dans la question des relations avec les adolescents.

Site Internet de l'Office de la protection du consommateur – volet jeunesse (OPC-Jeunesse). Actuellement en développement, ce site devrait couvrir sous peu toutes les facettes de la consommation: consommation durable, publicité, achat, etc.

Blogue de la journaliste américaine, Janet Bodna, et auteure du livre Raising Money Smart Kids: What They Need to Know about Money and How to Tell Them. On y trouve de nombreux conseils pour enseigner la valeur de l'argent aux enfants (en anglais).

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Nos enfants et l'argent

Se connecter

S'inscrire