6-12 ans

L'école à la maison: témoignages

L'école à la maison: témoignages

L'école à la maison: témoignages Photographe : iStock Auteur : Solène Bourque

6-12 ans

L'école à la maison: témoignages

Depuis une vingtaine d’années, de plus en plus de parents québécois optent pour l’enseignement à domicile. Voici quelques témoignages sur cette nouvelle réalité.

Caroline, maman de Charlie, 6 ans, et Lia, 4 ans

Pour Caroline, le choix de l'école à la maison s'est imposé tout naturellement. «J'avais envie de vivre cette incroyable aventure avec mes enfants.» Elle ajoute tout de même que le pas n'est pas si facile à franchir. «Refuser d'entrer dans le système d'éducation, c'est mon plus grand exploit!»

Après une rencontre avec un groupe de soutien, plusieurs lectures et une année d'expérimentation avec la maternelle de Charlie, elle trouve au symposium de l'Association québécoise pour l'éducation à domicile (AQED) du printemps les outils et la confiance en elle dont elle a besoin pour élaborer le plan éducatif de la première année. Mais la première année débute, lui donnant quelques frissons d'appréhension. «J'ai commencé à sentir plus de pression, je devais me concentrer sur mes motivations profondes. Nos semaines étaient démentes, il y avait au moins 2-3 activités organisées par le groupe de soutien, sans compter des invitations des autres familles et les cours que suivaient mes enfants. Nous ne pouvions participer à tout, c'était impossible! » Mais peu à peu, Caroline prend confiance et aime ce mode de vie dans lequel elle peut accompagner ses filles, répondre à leurs questions et, surtout, chercher avec elles les réponses qu'elle n'a pas. La socialisation, elles la vivent en compagnie d'adultes attentifs et d'enfants de tous âges. «On apprend à s'occuper des plus petits, à suivre les plus grands, à écouter et à se respecter», conclut-elle.
 

Dominique, maman de cinq enfants de 6 à 17 ans

Dominique a cinq enfants dont le niveau scolaire va de la première année du primaire à la cinquième du secondaire. L'aînée termine actuellement son secondaire à l'École internationale après avoir passé plusieurs années à la maison, mais tous les autres profitent encore de l'éducation à domicile.

Selon son expérience, un des grands défis de l'école à la maison est la motivation. « Alors qu'à l'école il y a une compétition face aux autres et à nous-mêmes, à la maison, il n'y a pas de bulletin qui rappelle aux enfants leur niveau de performance. Il est donc plus difficile de les garder motivés.» La différence d'âge exige aussi que le parent-éducateur trouve un juste équilibre afin de répondre aux besoins et intérêts de chacun. «J'élabore souvent des projets pour tous où chacun fait ce dont il est capable, explique-t-elle. Par exemple, si on effectue une expérience scientifique, ceux de première et de deuxième années réalisent l'expérience avec toute la famille. Ils font des dessins et inscrivent quelques phrases-clés, tandis que ceux du secondaire doivent poser des hypothèses, trouver des références ou encore rédiger un rapport.» Au quotidien, Dominique organise l'horaire de chacun selon son niveau. Elle répartit les exercices simples et ceux nécessitant son assistance de façon à ce que les uns puissent travailler seuls pendant qu'elle aide les autres.

Dominique est persuadée que les inconvénients reliés à l'enseignement à domicile ne valent pas les bénéfices: avoir le choix de l'horaire, un programme d'enseignement adapté pour chacun, ça vaut de l'or pour elle.

Stéphanie, maman de Mia, 9 ans, Zoé, 6 ans, et Ilan, 3 ans

Stéphanie favorise également beaucoup l'apprentissage par projets avec ses enfants. «Nous avons des guides qui proposent des travaux au travers desquels le savoir de base est enseigné, dit-elle. Souvent, nous transformons ceux-ci en projets familiaux. Par exemple, plutôt que d'effectuer une simple recherche sur une planète avec ma plus jeune, c'est tout le système solaire que nous construisons en papier mâché avec des étiquettes d'information sur chaque planète. Seule, Zoé se serait découragée à tout fabriquer, mais avec son frère et sa sœur pour l'aider, elle n'a pas eu le temps de vouloir abandonner!»

Durant ce mois thématique, parents et enfants ont visité le Cosmodôme, loué des films et suivi les actualités qui abordaient le sujet étudié. Toute la famille était bien informée, et chacun partageait ses nouvelles découvertes et questionnements avec les autres. «J'adore l'expérience de l'éducation à domicile parce qu'elle m'apprend à apprécier la vie, à redécouvrir le monde avec mes enfants», conclut Stéphanie.

 

À LIRE: L'école à la maison: démarches et ressources

Commentaires

Partage X
6-12 ans

L'école à la maison: témoignages

Se connecter

S'inscrire