6-12 ans

L'abc d'un coin devoir

L'abc d'un coin devoir

L'abc d'un coin devoir Photographe : iStock Auteur : Danielle Arsenault

6-12 ans

L'abc d'un coin devoir

Le coin devoir idéal est un lieu calme qui permet à l'enfant de bien se concentrer afin de favoriser son apprentissage scolaire. Voici quelques conseils pour bien aménager cet espace.

Si on donnait le choix à nos enfants, ils seraient nombreux à faire leurs devoirs couchés par terre en face de la télévision ou dans leur lit, le baladeur sur les oreilles! Il est donc primordial comme parents d'établir tôt dans la vie du jeune écolier de saines habitudes d'études.

 

L'ENDROIT IDÉAL

La table de cuisine

Généralement très spacieuse, elle permet au parent d'être à proximité du jeune enfant qui a besoin de soutien et d'encouragement. On s'assure toutefois d'éliminer toutes les sources de distraction: télévision, radio, parent qui prépare le souper, etc. Si la famille compte plus d'un enfant, il mieux vaut déterminer une période de temps pour chacun, sinon fous rires et rigolades entre frangins risquent de perturber la séance! Si on peut, on installe une petite bibliothèque près de la table ou l'on utilise une partie du buffet pour y ranger les effets scolaires de l'enfant (crayons, dictionnaire, grammaire et autres). Sinon, on créé un «panier scolaire» portatif que l'enfant peut déposer sur la table de cuisine lors de la période des devoirs.
 

Dans la chambre à coucher

Le coin devoir dans la chambre de l'enfant représente un excellent choix à long terme, car il procure la quiétude nécessaire et permet à l'enfant de faire ses devoirs d'une façon autonome. On peut facilement aménager le coin étude en y installant une table de travail ou un bureau et une chaise. La chambre est trop petite? On utilise alors une chaise pliante et on fixe une table à rabat au mur. On peut également transformer une garde-robe: on enlève la porte et on y installe une surface plane avec quelques tablettes.
 

Autres options

Il est possible d'utiliser une bibliothèque multifonctionnelle qu'on installe dans la salle familiale ou dans la chambre d'ami. Lorsque les portes de ce meuble sont ouvertes, une table coulissante permet à l'enfant d'y faire ses devoirs. L'option «salle familiale» requiert toutefois plus de vigilance de la part des parents afin de s'assurer que la télévision ou les jeux vidéo demeurent fermés pendant la période consacrée aux devoirs.

Choix du mobilier

Le mobilier choisi doit être confortable et adapté à l'enfant. Idéalement, la table ou le bureau arrive à la taille de l'enfant lorsqu'il est assis. L'espace de travail est trop haut? Un oreiller glissé sous ses fesses lui permettra d'être tout de même bien assis.

Lorsque l'enfant est assis sur sa chaise, ses pieds doivent toucher le sol. Une chaise réglable permettra donc un meilleur ajustement. Sinon, on opte pour un repose-pieds, des bottins téléphoniques ou une boîte solide.

On privilégie aussi une surface de travail spacieuse qui offre à l'enfant l'espace nécessaire pour travailler et y déposer tout le matériel requis (livres, cahiers, crayons et autres effets). On s'assure également que cette surface de travail est facile à nettoyer.

Éclairage

Le coin devoir doit être bien éclairé. Pour ce faire, on ajoute une petite lampe d'appoint car le chandelier de la cuisine ou le plafonnier de la chambre à coucher ne suffit pas. Il est important de placer cette lampe du côté opposé à la main qui écrit, et ce, afin de ne pas créer d'ombrage sur la surface de travail. On évite aussi de placer l'éclairage dans le dos de l'enfant, car cela amplifie l'ombre créée par son corps. Avec un jeune enfant, on évite une lampe halogène car elle génère assez de chaleur pour le brûler s'il touche au globe.

Petit plus écolo: On opte plutôt pour des ampoules fluocompactes ou les fluorescents qui offrent un éclairage blanc froid et font ressortir les contrastes facilitant ainsi l'exécution de ces tâches. En plus elles sont plus sécuritaires puisqu'elles dégagent très peu de chaleur.

Espace de rangement additionnel

C'est beaucoup plus motivant pour l'écolier s'il n'a pas à faire le ménage de son aire de travail avant de commencer ses devoirs! Alors, si l'espace le permet, on ajoute une bibliothèque ou un système de rangement sur roulettes à proximité de la table de travail. Cela lui permet d'y ranger ses nombreux effets scolaires et évite d'encombrer sa surface de travail. Dans un espace plus restreint, on opte pour des tablettes fixées au-dessus de la surface de travail en s'assurant qu'elles sont faciles d'accès pour l'enfant.

Petites touches personnelles

Utilisé sur une base quotidienne, le coin devoir doit être invitant pour le jeune. Par exemple, un tableau de liège lui permet d'exposer ses nombreuses oeuvres d'art ou ses plus belles photos. Une autre idée? Pour organiser soigneusement ses effets scolaires, on utilise des récipients de couleurs bien identifiés ou des contenants transparents. Tout doit être à portée de main sans produire de fouillis. Un calendrier ou un tableau magnétique fixé au mur près du coin devoir permettra à l'écolier de mieux s'organiser en notant ses échéanciers scolaires et les événements importants. Si le coin devoir est agréable, et si on tient compte des idées de notre enfant dans sa conception, il aura davantage de plaisir à s'y asseoir à tous les jours et il sera plus motivé à faire ses devoirs.

 

Nous remercions Johanne Morency, designer d'intérieur et chroniqueuse déco, pour sa collaboration.

Commentaires
Partage X
6-12 ans

L'abc d'un coin devoir

Se connecter

S'inscrire