6-12 ans

Il est mauvais perdant

Il est mauvais perdant

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

6-12 ans

Il est mauvais perdant

Votre enfant n'aime pas perdre? C'est normal. Mais il suffit de peu pour faire un bon joueur de notre mauvais perdant.

Quand fiston perd, il pleure, accuse les autres de tricher, éparpille les cartes... Selon Joe-Ann Benoît, auteure de La Discipline, du réactionnel au relationnel, l'enfant «apprend très rapidement qu'il vit dans une société de compétition où seuls les gagnants sont valorisés». Pas étonnant qu'il n'aime pas perdre. Quelques conseils pour l'aider à être bon joueur.

  • Éviter de le mettre en compétition avec les autres. «On lui apprend à être content de lui, même s'il n'est pas le meilleur, conseille Claire Leduc, travailleuse sociale et thérapeute conjugale et familiale. Il doit reconnaître ses progrès et en être fier.»
  • Ne pas le laisser gagner. Cela ne rend pas service à l'enfant. «Cela ne lui apprend pas à perdre avec élégance ni à persévérer», estime Catherine, maman de Sydney, 6 ans, et Isiah, 8 ans. Pour égaliser les chances, on impose plutôt un handicap aux plus vieux.
  • Insister sur le plaisir de jouer. Et on donne l'exemple!
  • L'inciter à rester humble dans la victoire. Être mauvais gagnant n'est pas plus acceptable qu'être mauvais perdant!

Commentaires

Partage X
6-12 ans

Il est mauvais perdant

Se connecter

S'inscrire