6-12 ans

Encourager sainement notre jeune sportive

Encourager sainement notre jeune sportive

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

6-12 ans

Encourager sainement notre jeune sportive

Encourager le talent de la bonne manière: les conseils de la psychologue et auteure Geneviève Marcotte.

On est fière de notre championne de gymnastique? Le piège, c'est d'être plus ambitieuse qu'elle. Trop de pression peut entraîner une foule d'effets négatifs chez l'enfant: peur de décevoir, diminution de l'estime de soi, sentiment d'incompétence, tristesse, stress, anxiété de performance. «Il faut trouver un équilibre entre la pousser et l'encourager», dit la psychologue Geneviève Marcotte, auteure de Extraordinaire Moi calme son anxiété de performance (Éditions Midi trente).

Plutôt que de valoriser la performance, on insiste sur les efforts et la persévérance, et on évite de la critiquer quand elle échoue. Notre fille doit sentir qu'on l'aime pour ce qu'elle est et non pour ses succès. On veille aussi à entretenir des attentes réalistes. «Parler de Jeux olympiques ou de hockey professionnel à un enfant du primaire, c'est exagéré, affirme Geneviève Marcotte. On y va un objectif à la fois, une année à la fois.»

Essentiel: être à son écoute et la faire participer aux décisions. Veut-elle faire telle compétition? Ajouter un entraînement? S'inscrire à un programme sports-études? C'est à elle de décider jusqu'où elle veut aller. Elle parle d'abandonner? On peut lui suggérer une pause, mais la décision définitive lui revient. Un rêve, ça ne s'impose pas.

À lire: Comment élever un bon sportif

Commentaires

Partage X
6-12 ans

Encourager sainement notre jeune sportive

Se connecter

S'inscrire