6-12 ans

Elle veut toujours gagner, sinon, c’est la crise!

Auteur : Coup de Pouce

6-12 ans

Elle veut toujours gagner, sinon, c’est la crise!

Les grands savent qu’ils ne peuvent pas toujours être premiers; mais les petits ont parfois du mal à digérer la défaite. Quelques astuces pour les aider à devenir bons deuxièmes!

Les enfants comprennent vite que les gagnants reçoivent plus d'attention, de félicitations, de reconnaissance. Dans ce contexte, perdre n'est jamais facile, surtout pour ceux qui ont l'esprit compétitif. Comment convaincre notre fille de mieux réagir devant la défaite?

Avant tout, on scrute notre propre comportement. Comment réagit-on lorsqu'on perd? Et, lorsqu'on gagne, a-t-on tendance à narguer les perdants? Souvent, notre exemple a plus de poids aux yeux de l'enfant que tous les beaux discours.

Avant de commencer à jouer, on lui rappelle les règles de la bonne perdante (ne pas pleurer, crier, se fâcher, bouder) et on lui demande si elle s'engage à les respecter. Si elle se met à tempêter au cours de la partie, on lui rappelle notre entente tout en reconnaissant ce qu'elle ressent; elle se sentira comprise, ce qui lui enlèvera un poids sur les épaules. Sa mauvaise humeur continue? On met fin à la partie. Quand elle sera calmée, on peut revenir sur ce qui s'est passé et lui faire prendre conscience que son attitude gâche le plaisir de tout le monde.

Est-ce une bonne idée de la laisser gagner pour éviter ces désagréments? Non, car ce n'est pas ainsi que ça se passe dans la vie. Mieux vaut choisir des jeux pas trop difficiles pour son âge ou encore donner des handicaps aux joueurs les plus âgés.

Merci à la psychologue Brigitte Hénault pour sa collaboration.

 

À LIRE: Punir, toujours la solution?

Commentaires
Partage X
6-12 ans

Elle veut toujours gagner, sinon, c’est la crise!

Se connecter

S'inscrire