6-12 ans

Comment réduire la consommation de sucre chez nos enfants?

Réduire la consommation de sucre chez nos enfants

Comment réduire la consommation de sucre chez nos enfants?

Photographe : istockphoto.com Auteur : Amélie Cournoyer

6-12 ans

Comment réduire la consommation de sucre chez nos enfants?

On sait tous que l’excès de sucre nuit à notre santé. N’empêche, les petits canadiens en ingèrent en moyenne deux fois plus que l’apport quotidien maximum recommandé. Comment les aider à diminuer leur consommation?

 

Selon une récente étude menée par deux universités californiennes sur des enfants obèses, la réduction de leur consommation de sucre a amélioré leur santé cardiovasculaire en moins de 10 jours, et ce, sans modifier leur apport en calories. Ces résultats viennent appuyer ceux d’une étude identique menée l’an dernier par le même groupe de chercheurs, qui avait alors démontré l’amélioration de plusieurs paramètres, dont la tension artérielle, la fonction hépatique ainsi que les taux de triglycérides, de mauvais cholestérol, d’insuline et de glycémie.

Des maladies chroniques chez les jeunes

«Chez les enfants, la surconsommation de sucre est associée à l’obésité et à la carie dentaire, mais aussi au développement de plusieurs maladies chroniques, qu’on voit apparaître de plus en plus fréquemment chez les jeunes, comme le diabète de type 2, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires», renchérit la nutritionniste Catherine Lefebvre, auteure de Sucre: Vérités et conséquences.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande donc aux adultes et aux enfants de réduire leur apport en sucres libres à moins de 10% de leur apport quotidien en calories. Par «sucres libres», l’OMS entend les monosaccharides (glucose, fructose), les disaccharides (saccharose ou sucre de table) ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré. Elle exclut toutefois les sucres naturellement présents dans les fruits et légumes frais et dans le lait.

Malgré tout, selon les dernières données de Statistique Canada, l’apport quotidien moyen en sucres naturels et ajoutés des enfants de 1 à 13 ans dépasse 26%. Pire, en moyenne, près du tiers des sucres consommés par ce groupe d’âge provient d’aliments qui ne font pas partie des quatre groupes alimentaires, soit les confiseries, le sucre (blanc, brun, sirop, mélasse, miel, etc.), les boissons fruitées et les boissons gazeuses.

Pour réduire leur consommation de sucre

  • Remplacer les boissons sucrées (laits et eaux aromatisés, boissons fruitées, jus, etc.) par de l’eau ou du lait nature.
  • Opter pour des céréales à déjeuner moins sucrées (comparer les tableaux de valeur nutritive) ou mélanger une sorte plus sucrée avec une autre qui l’est moins.
  • Limiter les yogourts à boire, plus sucrés que les autres yogourts.
  • Opter pour des produits nature (ex.: yogourts, gruaux), dans lesquels on ajoute soi-même les fruits et l’agent sucrant (miel, sirop d’érable).
  • Privilégier les compotes et les purées non sucrées.
  • Remplacer les collations et les desserts du commerce par des versions maison, en réduisant les quantités de sucre.
  • Pour les fruits en conserve, privilégier ceux dans le jus plutôt que dans le sirop.
  • Modifier l’habitude de manger un dessert sucré après chaque repas.
  • Être un modèle en réduisant soi-même sa consommation de sucre.

«Cela dit, il ne faut pas devenir fou à l’idée de consommer une parcelle de sucre, ce qui le rendrait d’autant plus attrayant aux yeux des enfants... et des parents. Mais s’il y a une chose à faire, c’est de diminuer la consommation des boissons sucrées, comme les jus, les boissons gazeuses ainsi que les laits et les eaux aromatisés», conclut Catherine Lefebvre.

 

Commentaires
Partage X
6-12 ans

Comment réduire la consommation de sucre chez nos enfants?

Se connecter

S'inscrire