13 ans et plus

Relation entre parents et ados

Relation entre parents et ados

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Relation entre parents et ados

Plusieurs familles québécoises sont prises dans le tourbillon d'activités de la vie moderne: travail, ménage, transport, entraînement, popote... Reste-t-il du temps de qualité pour être présents auprès de nos grands ados?

Toutes les sociétés ont des rites pour célébrer le passage de l'enfance à l'adolescence d'un membre de la communauté. Plus chez nous! Après l'école, notre adolescent se retrouve souvent bien seul... détaché de la famille. La communication entre parents et adolescents prend alors toute son importance.

Sortir les ados du sous-sol

Souvent, ce ne sont pas eux qui demandent à être avec nous: au contraire, ils sont plutôt du genre à s'éloigner lorsqu'on s'approche d'eux. C'est alors tentant, comme parent, pour sauver un peu de temps, de les laisser «vivre leur vie» enfermés dans leur chambre au sous-sol avec leur musique, leur télé, leurs amis, leur ordinateur et surtout leur téléphone... Mais est-ce vraiment ce dont ils ont besoin?

Être présent

Arrivé au secondaire, on croit que tout est joué dans le développement de notre enfant: on croit qu'il peut gérer ses travaux scolaires, ses heures de coucher, ses heures de sortie... Erreur: l'adolescent est un être en mutation qui a besoin de repères, de direction, de limites. Or, pour bien jouer son rôle de parent, on a besoin d'être présent; et pour avoir du temps de qualité, il en faut minimalement une certaine quantité!

Avoir le contrôle de la situation

Votre présence amène automatiquement un élément de contrôle dans la vie de votre ado. Lorsque vous êtes au travail, qui vous dit que votre enfant fait ce qu'il a à faire? A-t-il l'autorisation d'amener des amis à la maison à l'heure du dîner ou après l'école? Peut-il écouter la télé, jouer aux jeux vidéo ou encore apprendre sur le Net - en autodidacte - les caractéristiques physiologiques de la reproduction humaine?

Notez aussi qu'avec les différents horaires scolaires, certains enfants de 13 ans rentrent très tôt à la maison en après-midi alors que les parents, eux, ne sont là qu'en début de soirée: c'est quand même beaucoup de temps et de responsabilités pour un enfant qui, il y a quelques mois, fréquentait encore le service de garde de son école primaire et se retrouve seul à la maison. Peut-être est-ce trop demander à un enfant de 13 ans d'être trois ou quatre longues heures par jour totalement responsable de lui-même.

Saisir les possibilités de communication

La communication est un sport qui demande aussi de l'entraînement et de l'entretien. Être présent maximisera les possibilités de communiquer avec votre adolescent. Un enfant ou un adolescent n'a pas les fonctions «pause» ni «rewind» d'une machine. Lorsqu'il est prêt à vous jaser, mieux vaut être là et disponible, sinon vous devrez attendre le prochain miracle.

Certains parents sont déçus que leur petit ne soit pas plus jasant à l'heure du souper! C'est peut-être au retour de l'école qu'il a besoin de raconter comment une telle était habillée, comment un autre s'est fait mettre à la porte ou comment le prof de math exagère en lui réclamant une heure de travail personnel à la maison...

Organisation de son temps

Travail: des aménagements d'horaire sont-ils possibles avec votre employeur? Avez-vous songé à travailler à la maison? Pourriez-vous choisir votre prochain emploi en fonction des horaires de l'entreprise? Ces horaires permettent-ils de combiner vie professionnelle et vie familiale? La distance entre votre lieu de travail et votre maison peut-elle être réduite afin d'éviter les longs moments perdus dans le transport? À vous d'y voir...

Maison: pouvez-vous organiser vos soirées pour être en famille? Le sacrifice d'une soirée d'entraînement, de cinéma ou de resto entre amis vous sera remis au centuple dans la relation que vous entretenez avec votre enfant. Ces soirées consacrées aujourd'hui à votre enfant vous épargneront de futures visites chez un thérapeute.

Entourage: y a-t-il une grand-mère ou un grand-père dans la salle? Si vous ne pouvez être présents à cause des contraintes de travail, une «maman» ou un «papa» de remplacement peut-il être désigné? Pourquoi ne pas solliciter des personnes de votre entourage pour qu'elles prennent le relais auprès de vos enfants en votre absence? Une tante, une voisine ou une amie habitant votre quartier peuvent être d'un grand secours au retour de l'école. Souvent, les grands-parents ont du temps de qualité à offrir à leurs enfants et petits-enfants et sont en pleine forme. Pourquoi ne pas leur donner l'occasion de contribuer au bien-être de leurs petits-enfants?

Un peu plus d'activités familiales

Faites le choix d'activités de soirées ou de fins de semaine qui rassemblent les intérêts de tous les membres de la famille. Vous aimez le sport? Promenade à vélo dans les pistes aménagées: facile de laisser les «jeunes jambes» prendre les devants pour les rejoindre un peu plus loin! Sortie de ski en famille: chacun prend sa piste et l'on se retrouve pour le dîner ou le souper pour jaser de nos exploits respectifs. Besoin de vous mettre en forme: un père et son fils peuvent s'abonner au même gymnase pour s'entraîner les mêmes soirs.

Plus artistiques que sportifs? Visite dans les musées, sortie mensuelle à la bibliothèque municipale, sortie au théâtre, cours de peinture ou de scrapbooking du service des loisirs... Tous les prétextes sont bons pour favoriser ces rencontres parents-ados: bowling, visite chez la grand-mère, réparation de l'automobile, magasinage, sortie au resto... On a même vu un père et sa fille tenter ensemble l'expérience d'un opéra: cette terrible épreuve les a soudés pour la vie, et ils en rient encore.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'en étant avec votre enfant et en partageant avec lui des activités, vous venez comme parent de maximiser votre relation et les possibilités de communiquer avec lui.  

  

Lisez notre dossier spécial sur la communication parents-adolescents.

  

Le saviez-vous?

Arrivé au secondaire, on croit que tout est joué dans le développement de notre enfant. Erreur: l'adolescent est un être en mutation qui a besoin de repères, de direction, de limites. Pour bien jouer son rôle de parent, on a besoin d'être présent; et pour avoir du temps de qualité, il en faut minimalement une certaine quantité!

Sources
Delagrave, M., Ados: Mode d'emploi, Nouvelle édition revue et corrigée, 160 p, Éditions du CHU Sainte-Justine, Collection Parents, 2005.

 

Dumesnil, F., Parent responsable, enfant équilibré, Éditions de l'Homme, Collection Parent Aujourd'hui, 2003.

 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Relation entre parents et ados

Se connecter

S'inscrire