13 ans et plus

Parents, communiquez avec votre ado!

Parents, communiquez avec votre ado!

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Parents, communiquez avec votre ado!

Les parents peuvent être nostalgiques du temps où leurs enfants étaient des boules d’émotions. La meilleure façon de ne pas vous éloigner de votre ado est de communiquer.

L'adolescence: «invention» relativement récente, dont c'était autrefois le rôle de l'école de briser les pulsions nocives pour fabriquer de bonnes futures épouses ou de bons futurs soldats. Dans certaines sociétés, on passe encore, d'un seul coup, de l'enfance à l'âge adulte: en vous coupant un petit bout de peau qui dépasse. Chez nous, on croirait que seuls les publicistes ont compris les ados, consommateurs insatiables. Pour les autres, les parents surtout, ils restent «un mystère entourant une énigme».

Depuis des mois, votre bébé ne va pas bien. Oui, votre bébé, celui-là même que vous avez porté dans votre ventre, que vous avez bercé lorsqu'il faisait de la fièvre, que vous avez soutenu en courant derrière lui quand il apprenait le vélo à deux roues, que vous avez mené à la maternelle lors de son premier jour d'école: votre enfant vous cache des choses.

La communication parents-adolescents

Évidemment, avec ses 14 ans, son 1,80 m et ses 80 kg, il ne se laisse plus aussi docilement changer la couche. Évidemment, avec son sac à main qui défie toutes les lois de l'organisation humaine, avec son téléphone cellulaire en mode «incandescent», avec son rouge à lèvres et sa brosse à cils, elle n'a plus de doigts disponibles pour tenir son hochet. Mais enfin, dans votre coeur, cette grande chose rébarbative et coûteuse demeure votre bébé.

Comme tout était plus facile lorsqu'il était plus jeune! Il venait vers vous à chaque nouvelle émotion. Il vous disait tout: les conflits à l'école, les habitudes de ses professeurs, ses questions existentielles. Et c'est avec ses grands yeux émerveillés qu'il vous écoutait religieusement lui dire comment les choses de la vie se déroulaient: jamais votre parole n'était mise en doute.

Mais depuis le début du secondaire, tout a changé entre vous. Chaque fois que vous allez vers lui pour parler, il sort ses épines comme un hérisson que l'on attaque et il vous repousse. Chaque fois que vous tentez de l'amadouer pour lui tirer les vers du nez, il se barricade dans sa chambre où il vous interdit l'accès. Et même, chose étrange, chaque fois que vous souhaitez lui parler, il a toujours un devoir à faire. Plus étrange encore: il doit finir le ménage de sa chambre! Toutes les raisons sont bonnes pour vous éviter.

Une responsabilité parentale

Entre 1986 et 2005, le temps passé en famille, au Canada, a diminué en moyenne de 4,2 heures à 3,4 heures par jour. Pourquoi, comme parent, devrait-on utiliser ces heures précises à s'entêter à communiquer avec un mur qui ne veut rien entendre? Tout simplement parce que vous êtes ses parents. Cela fait partie du contrat initial que vous avez signé lorsqu'il est venu au monde: vous vous êtes engagé à être auprès de lui et à veiller sur sa sécurité et son développement. Vous êtes responsable de votre enfant, tout comme vous l'êtes de la cellule sociale appelée «famille». Pour vivre ensemble, il faut partager de l'information afin de voir si tous les membres du clan sont à l'aise chacun dans leur vie... Votre devoir est de savoir comment va le petit.

Un mot à la fois!

Les adultes sont experts es mots: grâce à Janette Bertrand et à Guy Corneau, nous savons parfaitement comment jongler avec les mots et les émotions. Nous voudrions que notre enfant soit aussi habile que nous pour communiquer ses états d'âme, et nous pensons que les longues discussions intenses et remplies de contenu viendront à bout de tous les problèmes. Attention: l'adolescent est encore un embryon d'adulte communicateur, qui réalise un exploit quand il balbutie un «bonjour» ou un «merci». Pas de quoi faire un livre. Par contre, voici quelques attitudes à privilégier pour vous rapprocher de la «Bête».

Si votre ado parle, écoutez-le

Communiquer avec un ado, c'est comme prendre l'autobus: il faut l'attraper quand il passe. Si votre ado vient vers vous avec l'air d'avoir quelque chose à vous dire, laissez de côté le souper, le lavage, éteignez la télé, acceptez d'être légèrement en retard au travail et mettez-vous en mode «écoute». À l'occasion, n'hésitez pas à créer une ambiance propice à la communication: préparez-lui son plat favori pour un repas en tête à tête, invitez son meilleur ami à souper, proposez une sortie de magasinage ou un trajet en voiture vers le centre de ski (sans IPod évidement). Ce sont des situations gagnantes ou la «captivité» peut favoriser la communication parent-ado. Pour qu'une communication soit efficace, il faut que l'information circule dans les deux sens: communiquer, ce n'est ni monologuer, ni crier, ni se taire et subir.

Communiquer, c'est d'abord écouter, c'est prendre le risque d'exprimer ce qu'on ressent, c'est vérifier si on a bien compris ce que l'autre veut nous dire, c'est s'assurer que notre message soit le plus clair possible pour l'autre. Parents, n'oubliez pas que c'est par vos actes que vos enfants apprendront eux aussi à communiquer efficacement avec leur entourage. Donc, osez.

Et si votre enfant communiquait plus dans l'action que dans les mots?

Pourquoi ne pas trouver des moments pour faire des activités ensemble? Sports, sorties, cuisine, entretien du terrain, film choisi ensemble, etc. Par ses sourires, son travail, son engagement et même ses longs soupirs, votre enfant vous en dit bien plus qu'avec des mots. Quand le vécu est partagé, les sentiments ne peuvent pas se cacher: il ne reste plus qu'à les communiquer.

Communiquer, c'est être capable de parler de soi, c'est être capable d'écoute et d'engagement. Communiquer, c'est ouvrir grand la porte à la plus importante déclaration: «Tu es mon enfant et je t'aime».

  

Lisez notre dossier spécial sur la communication parents-adolescents.

Source

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec



 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Parents, communiquez avec votre ado!

Se connecter

S'inscrire