13 ans et plus

Notre ado conduit mal

Notre ado conduit mal

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Notre ado conduit mal

On se morfond d'inquiétude quand notre jeune prend l'auto? On s'agrippe à la portière chaque fois qu'on l'accompagne? Nos trucs pour se rassurer.

Parler de sécurité routière. Pourquoi ne pas profiter d'un accident présenté aux nouvelles pour discuter un peu de sécurité routière? On le quizze à l'occasion sur des situations précises, soit à table, soit quand on roule ensemble.

L'accompagner. On monte avec lui et on va faire un tour assez long pour que ses efforts pour faire bonne impression se dissipent et qu'il reprenne sa façon de conduire habituelle. Ensuite, on y va de nos conseils. Lui faire suivre des cours de perfectionnement. Il a du mal à faire ses stationnements parallèles? Il est nerveux au volant et manque de confiance en hiver? On l'inscrit à un cours de perfectionnement ou à un cours de conduite hivernale.

Donner l'exemple. Les jeunes reproduisent les comportements qu'ils observent. Quelle crédibilité avons-nous si nous-mêmes ne respectons pas les règles de sécurité?

Garder les clés. Emprunter la voiture n'est pas un droit acquis. Notre fils a des comportements à risque dans les sports? Il est possible qu'il en ait au volant. Alors s'il est mineur, on reporte les cours de conduite de quelques années. S'il a déjà son permis et qu'il fait des bêtises, on confisque les clés. Évidemment, pour l'alcool au volant, c'est tolérance zéro.

Merci à Yvon Lapointe, directeur du service de l'éducation routière pour CAA-Québec.

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Notre ado conduit mal

Se connecter

S'inscrire