13 ans et plus

Mon ado, son job, nos vacances

Mon ado, son job, nos vacances

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Mon ado, son job, nos vacances

Notre jeune a récemment décroché son premier emploi étudiant. Quelle fierté! Mais pourra-t-il partir en vacances avec nous cet été?

Sauf s'il s'est dégotté un emploi saisonnier (moniteur de camp de jour, sauveteur à la piscine municipale, préposé dans un golf, etc.), des emplois fréquemment occupés par des étudiants et qui n'offrent généralement pas la possibilité de prendre des vacances, l'étudiant qui a décroché un emploi à temps partiel et qui travaille de façon continue a bel et bien droit à quelques jours de repos.

Ainsi, un jeune qui cumule un an d'expérience pourra profiter de deux semaines de congé rémunéré. S'il a moins d'un an d'ancienneté, on comptera un jour de congé par mois de service avant le 30 avril de l'année en cours. Concrètement, cela signifie qu'un étudiant qui aurait commencé à travailler le 1er décembre aurait droit à 5 jours consécutifs de vacances à partir du 1er mai.

Le moment est venu de planifier les vacances? Avant de réserver le chalet, il vaudrait mieux vérifier les disponibilités de notre jeune travailleur. Quand son patron sera-t-il enclin à le laisser partir? Il doit en discuter avec lui et surtout, on le laisse faire ses démarches par lui-même. «Interdiction totale pour les parents de se mêler de la relation employeur-employé!» note Florent Francœur, président-directeur général de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. «S'il y a une demande à effectuer, elle doit se faire entre notre enfant et son patron.» Rien ne nous empêche toutefois de le préparer! Formuler ses demandes à son patron, planifier ses congés à l'avance et apprendre à accepter d'éventuels refus sont des réalités auxquelles notre jeune devra faire face un jour ou l'autre. «Même si les entreprises tentent généralement d'accommoder leur personnel, on incite les travailleurs à demander leur congé le plus tôt possible. Ils augmentent ainsi les chances que leur requête soit acceptée et s'assurent aussi qu'un autre employé n'aura pas déjà demandé les mêmes dates», conseille Florent Francœur.

 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Mon ado, son job, nos vacances

Se connecter

S'inscrire