13 ans et plus

Ecstasy: une drogue populaire chez les 18-30 ans

Ecstasy: une drogue populaire chez les 18-30 ans

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Ecstasy: une drogue populaire chez les 18-30 ans

L’ecstasy a la cote chez les jeunes, mais quels sont les effets psychologique, social et sexuel qui poussent à consommer cette pilule de l'amour?

Principalement consommée dans les raves et dans les bars afterhours, l'ecstasy gagne de plus en plus en popularité auprès des 18-30 ans. Cette drogue aux vertus euphorisantes est surnommée «pilule de l'amour». Quel genre d'amour procure-t-elle aux jeunes adultes qu'ils ne retrouvent pas ailleurs? Nous tenterons de répondre à cette question en regardant les effets de l'ecstasy et ce qu'elle apporte, l'espace d'une nuit, dans la vie de ces jeunes adultes.

Les amateurs de soirées techno ont trouvé que les principales caractéristiques de l'ecstasy -le sentiment d'empathie, d'euphorie et de bien-être avec les autres -, cadraient bien avec l'ambiance recherchée lors des partys raves. La «pilule de l'amour» est constituée de MDMA, une molécule qui agit sur trois hormones du cerveau: la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine. Ces hormones agissent normalement sur le centre du plaisir, sur le cycle de l'éveil et du sommeil, sur l'humeur, sur les émotions et sur les fonctions sexuelles. Toutes ces fonctions sont stimulées en même temps par le MDMA. Imaginez l'état béat dans lequel se trouve la personne qui a consommé de l'ecstasy.

L'envers de la pilule...

Au point de vue psychologique, les effets sont très agréables et recherchés par les jeunes consommateurs d'ecstasy. Mais le lendemain est moins enchanteur. Les hormones du plaisir n'étant plus libérées en grande quantité par l'ecstasy, le corps subit un effet de sevrage de 24 à 72 heures qui plonge la personne dans un état dépressif

Les effets à long terme sont encore inconnus, mais on croit que la pilule de l'amour pourrait créer une dépendance psychologique importante. Un phénomène d'habituation pourrait aussi créer des lésions au système nerveux et peut-être même un délire paranoïaque. Malgré tous ces risques, pourquoi certains jeunes adultes attendent-ils avec impatience leur prochaine fête techno et leur prochaine consommation d'ecstasy?

À la recherche du plaisir

Depuis une dizaine d'années, de plus en plus de personnes dans les pays occidentaux font l'expérience des partys raves. On y retrouve une majorité de jeunes de 18-30 ans, dont plusieurs consomment de l'ecstasy. Ces événements valorisent la beauté, la santé et la jeunesse. Les corps sont beaux et musclés, les hommes sont torses nus avec un pantalon sport et les femmes aussi légèrement vêtues. Qu'est-ce que ces jeunes gens, loin d'avoir des profils de consommateurs de drogue, vont-ils chercher dans ces rassemblements?

Et que leur apporte l'ecstasy?

Les jeunes de 18-30 ans sont au début de leur vie d'adulte. Ils ne sont plus des adolescents, mais pas encore des adultes accomplis. Ils entreprennent des études sérieuses ou commencent à faire leurs preuves sur le marché du travail. Ils ont peu d'expérience de la vie. Ils vivent beaucoup de stress en affrontant leurs responsabilités. Ils sont dans un monde de liberté sexuelle, pourtant la monogamie est encore la norme. Ils ne reçoivent plus l'affection de leurs parents comme auparavant, mais n'ont pas encore fondé leur propre famille... C'est ici que les partys raves, et l'ecstasy, leur procurent une nuit de plaisir, de réconfort.

Ils se retrouvent à plusieurs milliers dans une ambiance «sensuelle»; où tous leurs sens sont sollicités: la musique techno qui les fait vibrer, les jeux de lumières impressionnants, les odeurs de «Tiger balm» qui les stimulent, les boissons énergisantes et, bien sûr, l'ecstasy, qui leur donne envie de se toucher, de se faire des massages. Tout y est pour créer une atmosphère sensuelle, réconfortante et stimulante et pour favoriser les effets de l'ecstasy. Cette pilule provoque un désir de se rapprocher des autres, de leur parler, de les toucher.

Désir sensuel

Dans un party rave, les jeunes ont l'impression d'être physiquement et psychologiquement près des autres. L'ecstasy a un effet excitant, mais provoque aussi un sentiment de bien-être intense, un sentiment d'euphorie, de la spontanéité, un plaisir sensoriel et une inhibition qui favorise les rapprochements autant avec les amis qu'avec les inconnus. L'ecstasy n'est donc pas une drogue sexuelle et elle n'est pas non plus un aphrodisiaque. Elle est plutôt nommée «pilule de l'amour» pour le côté empathique et sympathique que les jeunes ressentent les uns pour les autres lorsqu'ils la consomment. Cette drogue ne stimule pas le désir sexuel, mais le désir sensuel.

Enfin, c'est peut-être la pression, le stress et l'individualisme que vivent les jeunes de 18 à 30 ans qui ont permis à la «E» de devenir si populaire. Malgré ses nombreux dangers sur le corps, l'ecstasy est consommée pour l'amour qu'elle fait naître l'espace de quelques heures. On peut peut-être voir dans ce phénomène nouveau un désir et un besoin d'amour fraternel chez les jeunes adultes. Un besoin qui semble aussi grand que leurs désirs sexuels.

À la base des dysfonctions sexuelles des jeunes adultes, on retrouve souvent l'anxiété, l'angoisse de performance et le stress. Cela semble démontrer que les jeunes adultes ont besoin de relâcher la pression, de créer une ambiance où tous semblent heureux de vivre et surtout où ils peuvent aller chercher de l'affection. C'est comme s'ils recréaient un événement qui copie la rencontre sexuelle (relâchement de la tension et rapprochement intime avec une autre personne), mais vécue à grande échelle, en foule. Ils sont en train de crier fort que leurs besoins d'affection, d'amour et de sensualité sont aussi grands que leurs besoins sexuels. Malheureusement, l'ecstasy, la drogue qui sert cette ultime recherche d'amour, est dangereuse et peut causer des dommages irréparables, voire mortels.

Lire aussi: La drogue et les jeunes: pourquoi le speed?

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Ecstasy: une drogue populaire chez les 18-30 ans

Se connecter

S'inscrire