13 ans et plus

Dix conseils pour passer un examen sans paniquer

Dix conseils pour passer un examen sans paniquer

� Istockphoto.com Photographe : � Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Dix conseils pour passer un examen sans paniquer

Nombre d’adolescents angoissent lorsqu’ils songent aux épreuves de fin d’année du ministère de l'Éducation. Dix conseils aux élèves pour passer un examen sans paniquer.

Certains élèves commencent à réviser dès la relâche scolaire de mars, alors que d'autres attendent le mois de mai pour se plonger dans leurs livres en prévision des examens de fin d'année. Mais peu importe la stratégie, il faut savoir que la réussite à ces épreuves ne dépend pas que de la qualité du travail de révision. La préparation mentale y joue également un grand rôle. Savoir chasser le stress et gérer son temps est aussi important que d'arriver à assimiler la matière enseignée en classe.

Outre les conseils habituels de bien dormir et de bien manger avant un examen, voici 10 trucs pour aborder les épreuves de fin d'année avec calme et confiance.

  • Se préparer aux examens dès le début de l'année en faisant les exercices suggérés et en synthétisant les cours au jour le jour. Il est important de demander immédiatement des explications sur les points qui ne semblent pas clairs.
  • Se renseigner dès que possible sur la date de l'épreuve, les sujets qui sont au programme... et ceux qui n'y sont pas! On peut ainsi prévoir passer davantage de temps à réviser la matière importante ou plus difficile. S'informer aussi sur le type de questions (à choix multiple ou à développement) et la durée de l'examen.
  • Les révisions de dernière minute ne servent pas à grand-chose; il est même souvent néfaste de se surcharger de travail la veille d'un examen. Réviser un cours auquel on n'a pas travaillé aura bien peu d'effet. Par contre, un retour sur la matière assimilée est fort utile. On en profite pour inscrire sur une fiche les points difficiles à retenir: une date, un lieu, une formule, une règle de grammaire. On y jette un œil avant d'entrer dans la salle d'examen pour se rafraîchir la mémoire. S'inventer des trucs mnémotechniques - par exemple une phrase rigolote dont la première lettre de chaque mot renvoie à des termes précis - constitue un autre bon moyen de mémoriser la matière qu'on doit apprendre par cœur.
  • Le matin de l'épreuve, se lever à une heure raisonnable et prendre un petit-déjeuner. On évite de se présenter le vendre vide ou de se surcharger l'estomac. Avant de se mettre en route, on effectue quelques mouvements de gymnastique et on prend une douche pour bénéficier d'un petit regain d'énergie.
  • Lors de l'examen, lire attentivement les questions et les instructions avant de répondre afin de bien comprendre le processus et de maximiser le temps alloué.
  • Lors d'épreuves de longue durée, il peut être pertinent de dresser un plan et de déterminer combien de temps on peut consacrer à chaque partie de l'examen pour respecter le délai imparti. On se réserve une dizaine de minutes pour relire les réponses à la fin.
  • Commencer par les questions auxquelles on connaît les réponses. Passer ensuite aux plus difficiles. On encercle les numéros auxquels on veut revenir de façon à les retrouver facilement.
  • Pour éviter de douter de soi, il est préférable de ne pas passer trop de temps à revoir ses réponses durant l'examen.
  • Soigner la présentation: interligne, paragraphes, etc. Si on relit sa copie avec facilité et plaisir, il en sera de même pour la personne qui la corrigera. Si le texte est illisible, il est probable que le correcteur ne passera pas des heures à essayer de le déchiffrer. Les ratures aussi sont à proscrire. Ne pas oublier de soigner l'orthographe!
  • Quand on passe un examen oral, porter des vêtements dans lesquels on se sent bien aide à avoir de l'assurance. Il est important de parler à voix haute et distincte. On a le droit de faire répéter l'examinateur si on n'a pas bien entendu la question ou si celle-ci n'était pas claire. Si on utilise le tableau, il faut écrire gros et lisiblement. Accompagner la présentation d'éléments écrits rend celle-ci plus vivante.

Enfin, il importe d'aborder l'épreuve de façon positive, de se présenter à l'examen prêt à faire de son mieux tout en étant conscient que la partie ne sera pas facile. Il faut savoir que visualiser la réussite peut influencer et programmer le succès dans l'inconscient. Autant mettre toutes les chances de son côté!

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Dix conseils pour passer un examen sans paniquer

Se connecter

S'inscrire