13 ans et plus

Découvrir son homosexualité à l’adolescence

Découvrir son homosexualité à l’adolescence

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Découvrir son homosexualité à l’adolescence

Découvrir son homosexualité à l’adolescence, c'est être confronté à un milieu homophobe, à une société où la norme implicite est l’hétérosexualité.

Malgré certains changements, l'homosexualité reste taboue dans le milieu scolaire et perçue négativement par plusieurs jeunes. Que ce soit par des insultes comme « fif » et « tapette » ou par le maintien de stéréotypes sur ce que doit être un garçon ou une fille, l'hétéronormativité et l'homophobie se manifestent encore ouvertement dans les écoles. Difficile alors pour un jeune d'avoir des modèles positif d'adolescents et d'adultes homosexuels et biens dans leur peau.

Déjà que l'adolescence est une période difficile pour certains, tiraillés, entre la recherche de leur identité, le désir d'appartenance et la peur du rejet. À cet âge, on veut se différencier et être unique, mais en même temps on veut être comme tout le monde (être « normal ») et appartenir à un groupe. La tendance à se comparer aux autres et à la norme est donc très présente à l'adolescence.

Le fait de se rendre compte que l'on est différent sur certains points, même si tous les jeunes et tous les humains ont des différences, peut amener une certaine crise identitaire et un inconfort important. Tout dépendant de la façon dont l'adolescence et la recherche d'identité se déroulent, la découverte de son homosexualité peut être plus ou moins houleuse.

Comment découvre-t-on son homosexualité?

Il n'y a pas d'âge pour découvrir son orientation sexuelle. Certains disent l'avoir su très tôt, alors que d'autres ne le découvre que tard à l'âge adulte. Lorsqu'on grandit dans un contexte d'acceptation de l'homosexualité, on peut se questionner plus librement sur ce que l'on ressent envers les filles et les garçons et découvrir sans réel malaise envers quel sexe nous nous sentons attirés. Par contre, lorsque le milieu dans lequel on évolue nous donne implicitement le message que la norme est l'hétérosexualité, on peut se rendre compte tardivement qu'il y a un inconfort, une insatisfaction dans notre sexualité. La remise en question peut alors être libératrice ou douloureuse. D'où l'importance de parler d'homosexualité à ses enfants et adolescents.

«Je l'ai toujours su...»

Comme l'orientation sexuelle est une attirance, on peut la découvrir avant même d'avoir eu une relation amoureuse ou des expériences sexuelles. Certains adolescents vont savoir envers qui ils sont attirés avant même d'avoir eu leur premier «chum» ou leur première «blonde». Une certaine période de questionnement, accompagnée ou non d'expériences sexuelles, peut alors prendre place.

Pour la majorité des homosexuels et des lesbiennes, la prise de conscience de son attirance envers les personnes du même sexe est plutôt progressive. Parfois, c'est la persistance d'un certain doute ou d'une remise en question qui amène une cette prise de conscience. Être à l'écoute de soi et de ses sentiments favorise cette découverte.

L'acceptation de son homosexualité

Le processus d'acceptation de son homosexualité peut être très rapide, ou très long. Le cheminement et le rythme sont différents pour chacun. Différents éléments influencent cette démarche: la personnalité, l'entourage, etc. Parmi les éléments retardant ce processus d'acceptation, notons une attitude homophobe dans la famille, dans le cercle d'amis ou à l'école, une faible estime de soi, ainsi que l'absence de modèles homosexuels positifs.

Entre le moment où un adolescent découvre son attirance et celui où il l'accepte, il peut passer par toutes sortes d'émotions, que ce soit la peur, l'anxiété, la solitude, le déni, l'incompréhension ou même la colère. Une étape importance de cette démarche d'acceptation est le dévoilement de son homosexualité. Être accepté par les autres aide bien souvent à s'accepter soi-même.

Le dévoilement de son homosexualité

Le « coming out » est un événement important dans la démarche d'acceptation. Il correspond au fait de dévoiler son orientation sexuelle aux personnes de son entourage. Certains se sentiront prêts à l'annoncer assez rapidement, alors que d'autres vivront dans la peur de la réaction des autres. Lorsque l'entourage réagit de façon positive à l'annonce, le dévoilement peut se révéler très libérateur et permettre de s'accepter soi-même davantage. L'étape reste cependant difficile et fait vivre un grand stress, en raison de l'imprévisibilité des réactions.

Des trucs pour dévoiler son homosexualité

Pour faciliter le dévoilement de son homosexualité, l'adolescent peut tout d'abord « tester » le terrain. En abordant le sujet de l'homosexualité de manière informelle, sans référer à lui-même, il lui sera possible d'avoir le pouls des membres de sa famille, de ses amis et des autres personnes à qui il souhaite l'annoncer. Il peut ensuite choisir avec soin la personne à qui il souhaite se confier en premier. Cette personne doit être digne de confiance et compréhensive.

Il faut choisir le bon moment pour se confier, soit un moment où les deux ont le temps et n'ont pas l'esprit occupé par autre chose. Le stress sera moins grand si on se prépare à cette conversation. Après avoir vécu une première expérience positive de dévoilement, l'adolescent prendra confiance en lui et il lui sera de plus en plus facile de l'annoncer aux autres personnes de son entourage. Une autre façon de faire est de solliciter le soutien de son premier confident qui peut l'accompagner dans sa démarche de dévoilement.

L'adolescent qui décide de dévoiler son homosexualité doit garder à l'esprit que l'autre personne peut ne pas savoir comment réagir. Il faut accepter que l'autre ait besoin de temps. Se questionner sur la réaction qu'on souhaite obtenir permet parfois de prendre conscience de nos attentes et de les ajuster. Il est important de se sentir prêt pour dévoiler son orientation sexuelle et ne pas hésiter à aller chercher de l'aide auprès de Gai-Écoute ou de Tel-jeunes en cas de besoin.

  

Suggestion de lecture

Osti de fif !, Jasmin Roy, Les Intouchables, 2010.

Références

Gai écoute

Tel jeunes

 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Découvrir son homosexualité à l’adolescence

Se connecter

S'inscrire