13 ans et plus

Comment reconnaître la commotion cérébrale

Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Comment reconnaître la commotion cérébrale

On est familière avec le terme «commotion cérébrale», mais sait-on réellement de quoi il s’agit? Est-ce différent de la compression cérébrale? Pour faire le point sur ces questions, nous avons fait appel aux experts d'Ambulance Saint-Jean.

Un objet qui nous tombe sur la tête, une mauvaise chute en ski... les occasions de subir une commotion - et dans certains cas, une compression - cérébrale sont malheureusement assez fréquentes. C'est pourquoi il serait utile de savoir distinguer ces dernières et de connaître les conséquences qu'elles peuvent entraîner.

La commotion cérébrale

Il s'agit d'une perturbation temporaire de la fonction cérébrale qui est habituellement causée par un choc à la tête ou au cou. Il peut y avoir une perte de conscience, qui ne dure généralement que quelques minutes. La victime peut dire qu'elle «voit des étoiles». Les causes courantes de la commotion cérébrale sont les collisions de la route, les chutes et les accidents de sport. Généralement, la récupération est rapide, mais il existe un risque de blessure grave au cerveau.

Signes et symptômes de la commotion cérébrale

  • Perte de conscience partielle ou totale, habituellement de courte durée.

  • Respiration superficielle.

  • Nausées et vomissements à la reprise de conscience.

  • La victime dit qu'elle voit ou qu'elle a vu des étoiles.

  • Amnésie des événements précédant et suivant immédiatement la blessure.

 

La compression cérébrale

Dans la compression cérébrale, une partie du cerveau subit une pression excessive. Cette pression peut être créée par une accumulation de liquides dans la boîte crânienne ou par une fracture avec enfoncement dans laquelle les fragments osseux compriment le cerveau. La compression cérébrale est une forme d'hypertension intracrânienne. Ainsi, lorsqu'un coup à la tête provoque une hémorragie et que le sang ne peut s'écouler, il s'accumule dans la boîte crânienne et comprime le cerveau. Les signes de compression peuvent apparaître immédiatement après la blessure ou quelques heures, quelques jours ou même quelques semaines plus tard. Chez la victime qui a reçu un coup à la tête, il est très important de surveiller les signes vitaux ainsi que l'apparition d'autres symptômes.

Les signes de la compression cérébrale

Les signes de la compression cérébrale apparaissent graduellement; habituellement, ils s'aggravent avec le temps et avec le degré de pression.

  • Diminution du degré de conscience.

  • Inconscience qui peut être profonde dès que survient la blessure.

  • Nausées et vomissements.

  • Inégalité des pupilles.

  • Absence de réaction à la lumière d'un ou des deux pupilles.


Choc à la tête: quoi faire?

Si une personne est victime d'un choc à la tête, on lui demande de ne pas bouger, on tente de la stabiliser et on lui soutient la tête avec précaution. La personne qui a subi une commotion cérébrale peut sembler de rétablir rapidement, mais on ne doit pas oublier que le danger de blessure grave est toujours présent. Aussi, on la surveille pour déceler les signes de compression et on lui suggère fortement de faire évaluer sa blessure par un médecin. Bien entendu, si la personne est inconsciente ou même semi-consciente, on n'hésite pas à composer le 911.

 

 

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

Comment reconnaître la commotion cérébrale

Se connecter

S'inscrire