13 ans et plus

Comment parler de sexualité avec son ado?

Comment parler de sexualité avec son ado?

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Comment parler de sexualité avec son ado?

Pour protéger l’adolescent, on parle des conséquences de la sexualité plutôt que de ses prémisses. Or, c’est le désir, le plaisir et l'amour qui les intéressent.

Pour rejoindre les adolescents, il nous faut d'abord faire un examen de conscience. Ce que j'ai reçu comme message sur la sexualité est-il ce que je veux transmettre? Quelles valeurs voulons-nous véhiculer? Quelles images d'hommes et de femmes veut-on proposer?

L'éducation à la sexualité: deux façons

Il n'y a pas 1000 façons de faire l'éducation à l'amour et à la sexualité à l'adolescence, il y en a deux: les mots et les images que nous utilisons pour parler de sexualité, et les modèles féminins et masculins que nous sommes et qui témoignent du plaisir et de la dignité à vivre comme homme ou comme femme. Si nous croyons que la sexualité est une dimension fondamentale, responsable, mais joyeuse de l'être humain, affichons-le.

Pour amener les adolescents à situer leur sexualité dans un projet personnel qui donne du sens et de la saveur à leur vie, il nous faut:

- saisir les occasions propices pour susciter l'échange (télé, nouvelle, clip, musique, cyberporno...);

- débattre avec eux de ce qu'est une sexualité libre, démasquer ce qui dégrade, les orienter vers des matériaux (sites, lectures, émissions, films, vidéos) qui leur sont adaptés;

- intervenir sous l'angle de ce qui anime la sexualité: l'attrait, le désir, l'érotisme, le plaisir, l'amour, la beauté, le corps, l'orgasme, la satisfaction, le goût que ça dure...

- éviter les discours moralisateurs, les traitements infantilisants, la quincaillerie anatomique et les litanies de misères sexuelles;

- se brancher solidement sur la légitimité du plaisir, leur quête d'amour, leur recherche de bonheur;

- porter attention aux mots et expressions si souvent réducteurs et inquiétants: «T'es une fille parce que t'as pas de pénis!» (faux et  réducteur), pollution nocturne (qui réduit l'arroseur et son arrosage à une vulgaire équipe pollueur/polluant), relation sexuelle complète (qui sous-entend que l'érotisme non coïtal est incomplet, immature, inachevé, imparfait, insuffisant...). 

Soyez cohérents et positifs

Tâchons d'être des adultes cohérents et congruents. 

«Mes parents me répètent sans cesse de me protéger, mais y'a pas de condom dans la maison!»

Kevin, 15 ans

On veut qu'ils se protègent, alors donnons vie au condom au lieu d'en parler.  Qu'il soit présent et inévitable de manière à ce que les adolescents l'associent à leur vie sexuelle tout comme ils associent  le casque à la moto, la crème aux fraises, la ceinture à l'auto...

Le modèle sexuel ambiant ne comble ni leur besoin de savoir, ni leur besoin d'être rassurés: il les laisse anxieux, insécures, ignorants et souvent malheureux. Entrons dans la parade. Montrons-leur qu'on peut agir sur le monde plutôt que de laisser le monde agir sur soi. 

Suggestions

Robert, Jocelyne. Parlez-leur d’amour et de sexualité – Guide pour parents et éducateurs, Montréal, Éditions de l’Homme, 1999.

Robert, Jocelyne. Full sexuel - La vie amoureuse des adolescents (pour adolescents), Montréal, Éditions de l’Homme, 2002.

Robert, Jocelyne, Le sexe en mal d’amour – De la révolution sexuelle à la régression érotique, essai, Montréal, Éditions de l’Homme, 2005.

 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Comment parler de sexualité avec son ado?

Se connecter

S'inscrire