13 ans et plus

Cellulaire et repas de famille: on négocie avec notre ado

Cellulaire et repas de famille: on négocie avec notre ado

Cellulaire et repas de famille: on négocie avec notre ado Photographe : istockphoto.com Auteur : Nathalie Vallerand

13 ans et plus

Cellulaire et repas de famille: on négocie avec notre ado

Notre jeune a tendance à avoir le nez dans son cellulaire pendant les partys de famille? Mieux vaut préciser nos attentes avant l’événement que de lui ordonner devant tout le monde de lâcher son téléphone... et d’endurer ensuite un ado bougon toute la soirée.

Pour obtenir sa collaboration, nos attentes doivent toutefois être réalistes, selon Nancy Doyon, fondatrice du service de coaching familial SOS Nancy. «S’il est le seul ado de la place et qu’on lui interdit toute utilisation de son cellulaire, on ouvre la voie à un conflit», dit-elle. Mais attention: abandonner toute tentative de contrôle sur son cellulaire pour avoir la paix n’est pas une meilleure solution. «Les habiletés sociales se développent avec les contacts humains, indique la coach. Notre jeune doit apprendre à s’insérer dans une conversation plutôt que de se réfugier derrière un écran.»

Le mieux, c’est de lui dire qu’on veut qu’il range son cellulaire une partie de la soirée, ce qui lui donne une certaine latitude. Ainsi, on lui demande ce qu’il propose comme compromis et ce qu’il pourrait faire pour participer aux festivités. S’il est à court d’idées, on lui en suggère: fermer son téléphone pendant le repas et le déballage de cadeaux, offrir de passer les hors-d’oeuvre, de prendre les commandes de consommations, d’animer un jeu collectif, etc. «Si on fait preuve d’ouverture, notre jeune se sentira compris et sera plus enclin à faire un effort», souligne Nancy Doyon.

 

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

Cellulaire et repas de famille: on négocie avec notre ado

Se connecter

S'inscrire