0-5 ans

Vrais et faux corps de maman

Vrais et faux corps de maman

Vrais et faux corps de maman Auteur : Julia Haurio

0-5 ans

Vrais et faux corps de maman

Plats, déformés, vergeturés...À l'ère des médias sociaux et de l'égo-portrait, on ne compte plus les mamans qui décident de montrer leur corps post-partum, que ce soit pour dire : "ce n'est pas compliqué de perdre son ventre, regardez-moi!", ou bien : "voilà à quoi ressemble vraiment un corps qui a porté et donné la vie.

"C'est rendu une véritable compétition! Dernièrement, c'est la blogueuse et nutritionniste Julie Bhosale, qui a publié des photos d'elle après qu'elle ait accouché de son deuxième bébé, sous le titre : "Mon vrai ventre postpartum". Je vous avoue d'emblée que son titre m'a agacée, voire heurtée. Que veut-elle dire par "vrai" ventre? Me suis-je demandée.

Au risque de me faire jeter des pierres, mon ventre de 3 mois post-partum ne portait pas les traces de mes 2 grossesses, et pourtant il était bien "vrai"! Comprenez-moi bien, j'adhère totalement à l'idée de dire qu'avoir des marques de sa grossesse, et de son accouchement quelques mois après, voir même de manière permanente, est tout à fait normal.

Je déplore aussi le discours culpabilisant de mamans comme Maria Kang, qui demande aux autres mères, quelle est leur excuse pour ne pas avoir un ventre plat et des abdominaux apparents, alors qu'elle affiche un corps athlétique après ses 3 grossesses.

Les 2 points de vue m'exaspèrent car selon moi, il n'y a pas de vrai ou de faux ventre post-partum, de la même manière que l'on ne peut pas tout mettre sur le dos de la volonté quand il est question de perdre son poids de grossesse. C'est surtout une question de génétique et de physiologie. Et nous ne sommes pas toutes égales a ce niveau. Certaines auront beaucoup de mal à perdre du poids tant qu'elles allaiteront, tandis que d'autres fonderont comme neige au soleil en donnant le sein à leur bébé. Certaines auront beau se huiler de la tête aux pieds neuf mois durant, elles n'échapperont pas aux vergetures, alors que d'autres qui s'hydrateront moins souvent n'en auront aucune.

C'est injuste mais c'est comme ça. Vous allez me dire, c'est facile pour toi de dire ça, tu es du bon côté de la génétique! Peut-être, mais il y a d'autres domaines où j'ai eu moins de chance. Pour le sommeil de mes enfants par exemple! Laissez-moi vous dire que mon défi personnel se situe plutôt au niveau des cernes! Mais loin de moi l'idée d'aller dire aux mères dont les bébés font leurs nuits depuis leurs 3 mois, qu'elles n'ont pas le droit d'être fatiguées! Alors, arrêtons de nous comparer, d'être en compétition, nous sommes toutes de vraies mamans!

À Lire : Se réconcilier avec son corps post-grossesse

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Vrais et faux corps de maman

Se connecter

S'inscrire