0-5 ans

Sièges d'auto: votre enfant est-il en sécurité?

Sièges d'auto: votre enfant est-il en sécurité?

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Sièges d'auto: votre enfant est-il en sécurité?

Saviez-vous que 60% des sièges pour enfants seraient mal installés? Martyne Huot, fondatrice du Réseau Familles d’aujourd’hui et porte-parole la journée annuelle de vérification et d'installation de sièges d'auto des magasins Canadian Tire, nous donne 4 conseils pour assurer la sécurité de nos petits sur la route.

On achète deux bases

Si on a deux voitures, ou si, par exemple, les grands-parents viennent souvent chercher notre enfant, Martyne Huot conseille d'acheter deux bases avec la coquille pour le nouveau-né. Une fois les bases installées, on ne les touche plus. «Si on installe et désinstalle la base fréquemment, on risque de faire des erreurs. Parfois, on est pressé, on pense à autre chose, on finit par tourner les coins ronds. La plupart du temps, il est possible d'acheter à peu de frais une deuxième base avec la coquille. Ça vaut l'investissement.»

On le fait installer

On peut faire inspecter gratuitement les sièges dans tous les points de service faisant partie du Réseau de vérification de sièges d'auto pour enfants. C'est d'ailleurs recommandé de le faire. Mais Martyne Huot va plus loin et suggère carrément de laisser l'installation à des pros. «Cela procure une immense tranquillité d'esprit aux parents et c'est tellement plus sécuritaire pour l'enfant. Tous les magasins Canadian Tire à travers le Québec offrent désormais ce service. Pour 10$, des gens formés installent votre banc selon les règles de l'art.»

En cas de doute, on s'abstient

Il est déconseillé, notamment par la SAAQ, de se procurer un banc d'auto d'occasion. Si on le fait, il faut s'assurer que sa date d'expiration n'est pas dépassée et, surtout, que le siège n'a jamais été accidenté. Même si le siège semble en bon état, s'il a été impliqué dans un accident, il se pourrait qu'il ne soit plus sécuritaire. «Il n'y a aucune chance à prendre, dit Mme Huot. Il faut poser des questions à la personne qui nous vend ou prête le banc. Chose certaine, en cas de doute, on s'abstient.»

On demeure vigilant

Aussitôt sur la route, que l'on soit près de la maison ou dans une zone sans circulation, la vigilance est de mise. «Souvent, les accidents surviennent près de la maison et la moitié des accidents ont lieu dans des zones de 50 km/h», dit Mme Huot. La vigilance se traduit également dans la façon dont on installe notre enfant. «Les recommandations indiquées dans le livret d'instruction sont importantes, insiste-t-elle. Les raisons pour lesquelles il faut mettre les sangles de telle façon, le siège vers l'arrière selon tel poids, ne sont pas le résultat du hasard. Tout ça a été testé. Il faut respecter les instructions en tout temps, et surtout, ne jamais céder aux caprices de l'enfant.»

Pour en savoir plus sur les bancs d'auto pour enfants :

 

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Sièges d'auto: votre enfant est-il en sécurité?

Se connecter

S'inscrire