0-5 ans

On a testé: le massage pour bébé

On a testé: le massage pour bébé

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

On a testé: le massage pour bébé

Câlins, tapes dans le dos, chatouilles... Pour exprimer notre affection à bébé, nous répétons souvent les mêmes gestes. Afin de communiquer de façon différente avec notre poupon, on peut se tourner vers le massage. Intéressée? Suivez le guide.

Où se donne ce genre de cours?
Certains CLSC offrent, à l'occasion, de courtes séances d'introduction au massage, et ce, gratuitement. Quant à moi, j'ai profité d'un atelier de groupe offert par le centre Maman Zen , un établissement privé de ma localité. L'activité s'est déroulée sur cinq semaines, à raison d'une heure par séance. On peut aussi suivre un cours privé auprès d'un massothérapeute membre de l'Association internationale en massage pour bébé

À partir de quand peut-on suivre ce cours?
Dès que bébé atteint l'âge d'un mois ou lorsqu'il semble réceptif.

Comment se prépare-t-on au massage?
  • L'ambiance: la température de la pièce doit être confortable afin de permettre au petit de rester au chaud une fois dévêtu.
  • Le matériel: on a besoin d'une couverture et d'une bouteille d'huile de pépins de raisins. L'huile d'amandes douces est aussi conseillée, si bébé ne présente pas d'allergie.
  • La position de base: on couche l'enfant sur le dos, de façon à pouvoir établir un contact visuel avec lui. Durant le cours, nous étions assises par terre, les jambes en V, pour former un berceau autour de notre nourrisson.
  • Le truc à ne pas oublier: avant de commencer, on avertit notre poupon, par quelques mots doux et des regards rassurants, qu'on s'apprête à le masser. S'il n'est pas réceptif, on le prend dans nos bras et on attend. Il ne faut pas le forcer.

    On commence par où?
    Les jambes. L'enfant n'a pas toujours conscience qu'elles existent. Par le massage, on l'aide à découvrir peu à peu les limites de son anatomie. C'est aussi une bonne façon de lui permettre de détendre ses tendons et ses muscles, souvent crispés.

    Quel effet le massage a-t-il sur bébé?
    Le massage apaise généralement les enfants, mais il faut savoir qu'il peut les stimuler, les éveiller. On a donc tout intérêt à étudier son chérubin avant de lui administrer un massage avant le dodo.
  • Impressions de maman
    «Pourquoi suivre un cours quand on peut trouver des livres pratiques sur le massage?», me demandait une copine, intriguée par ma décision. Eh bien, si on est plutôt visuelle, comme moi, rien ne vaut un cours pratique pour intégrer la gestuelle du massage! De plus, grâce au professeur, on peut rapidement corriger nos erreurs, en plus de pouvoir poser des questions. Il faut dire aussi qu'il est très agréable de sortir de son cocon une fois par semaine et de rencontrer d'autres mères, ne serait-ce que pour échanger sur nos adorables poupons.

    Réactions de bébé
    Après une semaine de massage quotidien, fiston commence à comprendre que nous avons un nouveau rituel. Lorsque je l'oins d'huile, son regard change et il se met à gazouiller. De mon côté, je trouve chouette de faire autre chose avec lui que de le langer et l'allaiter. Par le massage, on «connecte» un peu plus.

    Au second cours, fiston fait des siennes. Au milieu de la séance, lui et ses comparses nous offrent une chorale de pleurs et de pets. «C'est normal d'obtenir de telles réactions lors des premières manipulations, nous précise Nathalie Séguin, notre instructrice. Lorsqu'on touche des zones sensibles comme l'estomac, il faut y aller en douceur, car les intestins des nourrissons sont très proches de la peau. Si notre bébé se tortille et pleure, on n'insiste pas. On le colle contre soi et on le console. On ne masse pas un enfant qui n'est pas réceptif.»

    À la troisième séance, les rebuffades se font bien moins nombreuses. Les bouts de chou ont, semble-t-il, intégré l'idée du massage. Notre professeure profite de cette accalmie pour nous instruire un peu sur la massothérapie, qu'elle pratique depuis plusieurs années. Elle nous apprend que le simple fait de toucher notre enfant contribue à resserrer le lien qui nous unit à lui. Cela stimulerait aussi tous ses systèmes (nerveux, immunitaire, digestif, musculaire, sanguin, respiratoire). Qui plus est, le massage favoriserait la régulation du cycle du sommeil. Rien que pour cette raison, je crois bien que je vais rallonger les séances de massage de mon trop petit dormeur.

    Au cours de la quatrième séance, fiston me fait une belle surprise. Alors que je lui frictionne le crâne pour la première fois, il émet un petit ronron de satisfaction des plus touchants. Dès lors, je cesse de voir le massage comme une tâche, c'est une partie de plaisir!Vous êtes tentée d'essayer le massage à la maison?

    Trois techniques de massage crânien et dorsal

  • Le shampoing: on frictionne le cuir chevelu de bébé en douceur, comme si on lui lavait la tête.
  • Massage du front: on place nos pouces au centre du front, et on les ramène vers l'extérieur, comme pour lisser la peau. En redescendant, on peut aussi frictionner doucement les tempes de bébé. À retenir: durant la maoeuvre, on relève un peu les paumes pour ne pas cacher la vue de l'enfant. Aussi, lorsqu'on masse le visage, il n'est pas nécessaire d'ajouter de l'huile, si nos mains en sont déjà imbibées.
  • Massage de la colonne: on s'assoit les jambes allongées, puis on couche bébé sur le ventre, la poitrine appuyée sur nos jambes, en laissant retomber ses jambes et sa tête de chaque côté de nos cuisses. Le corps de notre enfant forme alors un C. On parcourt ensuite d'une main la colonne de bébé, en partant de la tête jusqu'aux fesses et de l'autre main, on maintient son fessier.

    Quatre techniques de massage des jambes
  • Massage à l'indienne: on place notre main en C, autour de l'extérieur de la cuisse de l'enfant. En partant de la hanche vers le mollet, on presse en douceur pour stimuler sa circulation.
  • Massage des pieds: avec nos doigts, on presse les parties arrondies se trouvant sous le pied de bébé. Certains enfants sont très sensibles aux talons, on les masse donc en douceur.
  • Massage des orteils: on presse chacun des orteils avec nos doigts pour mieux détendre bébé.
  • Massage suédois: en finale, on place notre main en C et, en partant de la cheville vers la hanche, on presse sur la peau de bébé afin de drainer le sang.

    Trois techniques de massage du ventre
  • Massage de l'abdomen: avec le plat de notre main, on trace des cercles sur l'abdomen, en suivant le sens des aiguilles d'une montre. Il est important d'ajuster la pression à la sensibilité de l'enfant.
  • Marche des doigts: par effleurements, on traverse l'abdomen de gauche à droite à petits pas de doigts.
  • Massage de la poitrine: en partant du centre vers l'extérieur, on presse sur la poitrine comme pour défriper les pages d'un livre. «Ceci a pour effet de dégager les poumons et donc de favoriser une respiration plus profonde», signale Nathalie Séguin.

    Trois techniques de massage des bras
  • Croisé des bras: on prend bébé par les poignets et on les croise au-dessus de lui, en faisant passer le bras gauche puis le bras droit l'un devant l'autre.
  • Massage à l'indienne: on place notre main en C, autour de la partie extérieure du bras de l'enfant. En partant de l'aisselle pour terminer au poignet, on presse en douceur la peau, en desserrant au niveau du coude, pour protéger les ligaments.
  • Massage suédois: on refait le même exercice mais du poignet à l'aisselle.


    Nous remercions Nathalie Séguin, propriétaire du centre Maman Zen , pour sa collaboration.
  • Commentaires

    Partage X
    0-5 ans

    On a testé: le massage pour bébé

    Se connecter

    S'inscrire